Projet 3X19-05

C’est l’histoire d’un projet ❤️

Trois petites demoiselles de ma connaissance devaient assister au mariage de leurs parents.

La maman avait décidé de coudre les robes de ses filles (non seulement elle l’a fait avec brio, mais elle a même cousu sa propre robe, trop forte !) et moi j’ai proposé de tricoter de jolis gilets qui réchaufferaient les tenues. Quand on se marie au mois de mai, on n’est sûr de rien côté météo. Et quand on a une copillègue un peu barrée mais géniale et adorable, on a envie de lui faire plaisir 😀

C’était au mois de novembre, j’avais du temps devant moi et de la sérénité à revendre. L’hiver a passé en recherche de modèles, en essais de points, en discussions/hésitations/concertations, puis, une fois le modèle sélectionné, en réalisation d’échantillons de différentes laines pour trouver celle qui conviendrait le mieux. La laine choisie, commandée, livrée, il me fallait faire les calculs pour adapter le modèle à mon échantillon et j’ai pu attaquer véritablement la réalisation. On était déjà fin février.

J’ai commencé par le plus grand des trois gilets (qui à l’essayage s’est révélé trop long et large au niveau des manches, détricotage, retricotage, c’est pas grave, on a l’habitude !), la fin mars pointait le bout de son nez.

Le deuxième gilet avait les manches trop étroites et taillait un peu petit d’une manière générale, pas facile quand on n’a pas les petits modèles sous la main pour vérifier au fur et à mesure ! Après raccourcissement du corps et des manches, il est devenu le gilet N°3 🙂 On était mi-avril et j’étais toujours confiante.

J’ai donc fini par le gilet N°2, et après avoir bien traîné sur les finitions j’ai pu livrer ma commande le 14 mai. J-5, encore une fois j’étais laaaaaaaaarge !

3X18051gimp

un gilet

3X19052gimp

deux gilets

3X19053gimp

trois gilets

Tellement large que j’ai eu le temps de leur offrir un bol d’air frais dans le jardin 🙂

3X19054gimp

séchage à l’ombre du grand cerisier

Modèle gratuit Couleur du ciel par Sandrine et Compagnie. Taille 2 ans, 4 ans, 8 ans. Modifications : remplacement du biais par un rang de mailles serrées sur les devants et l’encolure pour former une bordure, fermeture par une cordelière.

Laine Calinou de Bergère de France, aiguilles N°3, 10 pelotes au total

Il a fait si beau samedi dernier que, pour un peu, les filles n’ont même pas eu besoin de leurs gilets 😄

Publicités

Rendez-vous boulet # mai 2018

Quand je vous ai présenté mon nouveau boulet, le mois dernier, vous avez été unanimes : il ne ferait pas long feu celui-là, il n’avait qu’à bien se tenir ! Alors 1 mois plus tard, où en est-il ? Et bien, voyez par vous-même. J’en vois qui plissent les yeux et qui s’interrogent : avancée ou pas avancée ?

 

Avancée, mais toute petite, quelques rangs pas plus 😞

Et pourquoi ça me direz-vous ? Parce que. C’est comme ça ! Et d’ailleurs j’ai une liste d’excuses longue comme le bras. D’abord le petit gilet jaune soleil que je vous ai montré dernièrement ; il avait une dead line au 5 mai et je l’ai respectée. Ensuite un pull s’est intercalé avec la même dead line; celui-là je n’ai pas réussi à le finir, il est resté en plan et sera certainement mon boulet V. Il y avait aussi une nouvelle grenouillère pour le 6 mai (faite) et 3 gilets enfant pour le 13 mai (faits aussi). Vous pensez bien que le boulet en a profité et qu’il s’est tapi au fond de son sac. Je l’en ai extirpé avant-hier, d’où la petite avancée. Il me reste un peu de temps pour faire de lui le petit top de l’été de Ma Moins Grande. On peut encore y croire !

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller leur faire une petite visite !

Bonne semaine et à bientôt 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je fais mon déodorant bio

 

 

 

Il y a quelques temps je vous ai exposé ma recette de dentifrice bio fait-maison. Je l’utilise toujours au quotidien et malgré sa couleur, mes dents ne sont pas encore devenues vertes, ouf !

Aujourd’hui je vous parle de mon déodorant.

La recette -vous l’allez voir- est très simple, très rapide, peu coûteuse pour peu que l’on possède les quelques ingrédients nécessaires.

Il vous faut :

– 100g d’huile de coco désodorisée ou pas, ça dépend si vous aimez l’odeur de coco

– 40g de fécule de maïs

– 60g de bicarbonate de soude

– optionnel :10 gouttes d’huile essentielle au choix (avec prudence toujours, les huiles essentielles peuvent avoir des contre-indications à ne pas négliger). Personnellement j’utilise de la lavande mais parfois je n’en mets pas et je me contente du parfum naturel de l’huile de coco .

Bien évidemment, si vous voulez que votre déo soit bio, il faut que les ingrédients le soient 😉

déo1

Réalisation :

pesez 100g d’huile de coco et faites-la fondre. Micro-ondes ou bain-marie, c’est très rapide, l’huile de coco ne demande qu’à fondre, limite si t’as un peu de fièvre et que tu lui souffles dessus, elle se liquéfie !

déo2gimp

Pesez également 40g de fécule de maïs et 60g de bicarbonate de soude

Mélangez l’huile fondue, les poudres, ajoutez éventuellement l’huile essentielle. Je fais mon mélange dans un petit bocal : je ferme et je secoue, fastoche !

Versez le mélange homogénéisé dans un petit récipient (ou deux) de votre choix et placez au réfrigérateur pour que votre déo durcisse (1 heure suffit).

Voilà votre déo prêt à l’emploi. Pour l’utiliser, il convient d’en gratter une petite quantité, à l’ongle ou avec une petite spatule et de l’appliquer. Il fond instantanément au contact de la peau, un petit massage (important le massage d’aisselle !) pour faire pénétrer et hop 🙂

Quels avantages, quels inconvénients ?

Les + : rapide et facile à faire, pas cher, je l’ai déja dit. Exempt de toutes les cochonneries qu’on nous impose dans les produits industriels, c’est pas rien. Son avantage principal est d’être super efficace, toute la famille l’a adopté et ça c’est chouette !

Les – : il faut le faire, parfois on n’a pas le temps, pas envie, la flemme. Certains se plaignent de tâcher leurs vêtements, ça ne m’est jamais arrivé, peut-être qu’il faut se méfier avec des vêtements très près du corps ou des tissus fragiles. La présentation peut dérouter ; je sais que certains utilisateurs réfléchissent à le mouler dans des bacs à glaçons pour obtenir quelque chose qui se rapprocherait d’un bâtonnet plus facile à utiliser, à voir. Le vrai inconvénient c’est qu’il se liquéfie dès qu’il fait un peu chaud, alors à moins d’avoir un  mini bar réfrigéré dans la salle de bains il vous faudra sûrement, l’été,  ranger le déo dans le frigo de la cuisine, pas top pratique.

Voilà vous savez tout. Moi je l’aime comme il est mon déo fait maison et je ne l’échangerais pas contre un autre !

 

 Bonne fin de semaine !

Un rayon de soleil (DDF2018#4)

Les petites fées de la teinture de L’écheveau vert exposent leurs laines colorées le week-end prochain aux journées du fait-main à Craon. Pour info, Craon c’est dans la Mayenne, au cas où vous seriez dans le coin 😉

journées du fait main 2018

Nous collaborons souvent et pour l’occasion, j’ai réalisé avec une de leurs dernières teintes un petit gilet ajouré, parfait pour les premiers beaux jours.

Modèle gratuit « couleur du ciel » par Sandrine et compagnie (clic) . J’aime sa construction circulaire avec les petits trous-trous du raglan ; j’aime le joli point ajouré qui anime le corps du gilet et son rappel au bas des manches ; j’aime le biais qui termine l’encolure et permet de fermer simplement le gilet.

Avec sa couleur orange rayonnant et son biais parsemé de cerises, je le trouve parfait ce petit gilet.

 

Giletjaune2gimp

Gilet jaunegimp

Aiguilles 3,5. Taille 2  ans. Pure laine vierge française biologique teinte à la main (L’écheveau vert)

Ceci est ma participation aux Défis du fil d’avril 2018 organisés

par Mes petites (ré)créations.

badge_les_dc3a9fis_du_fil

Bonne fin de semaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous boulet # avril 2018

J’ai tenu aujourd’hui à honorer le rendez-vous des boulets de deux manières : premièrement, j’ai enfilé ce matin mon gilet ex-boulet terminé le mois dernier. Je trouvais le symbole fort !

Deuxièmement, j’ai tiré à la hâte le portrait de mon nouveau boulet dans la lumière blafarde de cette fin d’après-midi triste et pluvieuse.

Ce boulet, quatrième du nom, ne s’est pas révélé de lui-même. On me l’a délicatement suggéré, murmuré à l’oreille, jeté dans les pattes. Il n’est même pas à moi ! Un boulet initié par Ma Moins Grande, il y a un, deux ans ? On ne sait plus … Je l’ai adopté, pour la bonne cause, bonne pâte que je suis.

Etape 1 : le tirer de sa cachette. Fait.

Etape 2 : retrouver sa fiche, la relire, s’y retrouver dans les annotations et les ratures. Fait. A ceci près qu’il manque la photo du modèle, mais c’est un détail.

Etape 3 : s’y remettre. Je prends mon élan.

 

IMG_20180409_160835303

Boulet IV est appelé à devenir un petit pull printanier, dans un joli dégradé allant du blanc au vert d’eau en passant par le jaune. C’est un top down à manches courtes, tricoté en rond et en  3,5 avec un coton très légèrement bouclette, déniché chez Emmaüs selon un modèle Drops. Il sera mon compagnon de route, mon boulet en cours -ce qui est beaucoup mieux qu’un boulet tout court- pour les prochaines semaines/prochains mois … On verra bien !

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller leur faire une petite visite !

Bonne semaine et à bientôt 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un petit dernier (DDF2018#3)

 

Mars est terminé, avril pointe le bout de son nez et on commence à avoir franchement envie de tenues plus légères et d’imprimés fleuris mais il faut bien le reconnaître c’est encore un peu juste ! Alors quoi de mieux qu’un bon gros châle pour faire la transition ? J’ai choisi un modèle arrondi, très enveloppant avec une alternance de points qui le rythme joliment. Pour que les points ressortent mieux j’ai utilisé des aiguilles plus grosses, comme cela mon châle est à la fois chaud et ajouré. Côté couleur j’ai opté pour un bordeaux très nuancé, j’aime bien.

 

Détails des points et de la couleur.

 

Différents portés pour réchauffer une petite robe fleurie.

 

Le petit dernier de la saison, fiche technique :

Patron « Audierne » chipé sans vergogne chez Soie et Laine qui nous offre très gentiment une quantité de modèles tous plus beaux les uns que les autres.

Deux écheveaux de pure laine bio teinte à la main coloris « Amour » de L’écheveau Vert tricotés en 7

Dimensions du châle : 220 cm d’envergure pour 70 cm de hauteur

Et maintenant, on va se mettre à tricoter des petits tops d’été non ?

Ceci est ma participation aux Défis du fil de mars 2018 organisés

par Mes petites (ré)créations.

Et pour une fois je suis dans le thème !

badge_les_dc3a9fis_du_fil

Bonne semaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Une Xéréa, enfin ! (#DéfiJePeuxPasJaiCouture)

On ne présente plus la Xéréa de Pauline Alice dont on a vu passer beaucoup de jolies versions sur la toile. Il y a bien longtemps que j’avais acquis le patron et un peu moins longtemps que j’avais fait l’emplette du coupon. Ensuite il y a eu une rupture dans l’espace spatio-temporel, ça arrive ces choses-là hein, c’est agaçant mais c’est comme ça !

En toute positivité, on va dire que j’ai laissé mûrir le projet, j’ai beaucoup hésité aussi entre la version droite et la version trapèze … pour finir j’ai opté pour la version droite mais j’ai allongé les manches pour avoir des manches 3/4 car c’est ce qui me convient le mieux (c’est une bonne raison, non ?)

Ensuite j’ai hésité sur la taille … Mine ce paragraphe est pour toi !

Tout d’abord je prends mes mesures et déjà ça ne me plait pas tellement tous ces centimètres !  Je pourrais être joueuse et choisir la taille juste en-dessous vu que  vraiment ça se joue à rien mais je ne vais pas oser parce que j’ai quand même peur qu’au final ce soit trop petit.  Je décalque donc cette taille par précaution et ça devrait le faire. Là où j’aggrave mon cas c’est que je continue à avoir peur que ce soit trop petit, trop court aussi (sur ce coup-là j’ai raison). En longueur je rajoute … tout ce que me permet mon coupon en fait ! Pour le reste, je respecte le patron avec les marges de couture d’1,5cm incluses. Mais -oui il y a un mais- quand j’attaque l’assemblage je ne couds pas à 1,5cm, plutôt à 6 mm (au cas où, tout ça, tout ça, mieux vaut trop que pas assez, j’en passe et des meilleures …) Inutile de le dire, il y a un moment où ça pose problème, il y a de l’aisance c’est sûr mais  il y a aussi des décalages entre les différentes pièces, il ne fallait pas être bien maline pour le prévoir! Il faut donc s’arranger pour que ça colle malgré tout et ça n’est jamais simple mais comme je suis la reine de la bidouille ça finit par le faire !

Du coup au premier essayage ma robe m’arrive à mi-mollets, la blague ! Et puis elle est un peu -un tout petit peu- grande. Pas de quoi me convaincre vraiment que j’aurais dû coudre la taille en-dessous et m’empêcher de refaire la même chose à ma prochaine couture 😀 Je suis résignée, ça fait 30 ans que je procède de la sorte, je ne vais pas changer maintenant !

Alors côté réalisation, j’ai forcément un peu tiré la langue sur les poches, comme tout le monde, surtout que mon tissu refusait obstinément de se laisser repasser, impossible d’ouvrir les coutures correctement, mais c’est bien passé quand même. Toutes les coutures ont été surjetées pour un intérieur tout propre (Mathilde c’est à toi que je pense là) et l’encolure et les ourlets faits au biais avec un joli liberty choisi tout exprès, c’est propre et même si ça ne se voit pas c’est ma petite touche de fantaisie rien que pour moi 😉 A part ça je me suis plantée en beauté sur le V du dos, pas réfléchi sur ce coup-là, j’ai épinglé un V bien propre et j’ai obtenu un « V carré », normal ! Et j’ai laissé comme ça, parce que franchement je ne voyais pas comment rattraper le coup je trouve ça joli ! En plus ça me fait un endroit idéal pour coudre mon étiquette 😀

Sur ma prochaine Xéréa, qui sera trapèze, je creuserai un peu l’encolure pour plus de confort, je n’irai pas jusqu’à dire que ma robe m’étrangle mais presque. Et puis je choisirai un tissu plus souple, je trouve que celui-ci a un peu trop de tenue, ça raidit un peu le bas notamment, heureusement pas autant sur moi que sur le mannequin.

Je vous laisse juger sur photos (le rendu de la couleur n’est pas très fidèle : elle est plutôt d’un joli vert bleuté que grise), pas de photos portées cette fois mais je trouve qu’elle rend mieux sur moi, croyez-moi sur parole !

Avec ma Xéréa je participe au défi Je Peux Pas J’ai Couture de ClRsapi du blog entre Veille et Sérendipité, un chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

Panoplie anti-froid (et résultat du jeu)

Je l’ai souvent dit, je n’ai pas une tête à bonnet, mais quand même il a fait bien froid cet hiver et j’ai parfois très envie d’utiliser des pelotes esseulées pour un joli projet.

Un reste de ma veste kimono me faisait de l’oeil. J’ai foncé chez ma blogocopine Aurélie pour lui piquer un petit tuto (clic) que j’ai décliné à ma façon. Dans la foulée j’ai fait les mitaines assorties, avec un pouce siouplaît et me voilà parée. J’ai testé la dernière fois que les températures ont dégringolé et c’était chouette. Je me garde ce petit ensemble sous la main car ça se refroidit à nouveau et on va pas se mentir, on dirait que le printemps vient de faire demi-tour 🙂

bonnet1gimpbonnet2gimp

 Voilà, voilà ! Je n’ai toujours pas une tête à bonnet mais j’apprécie de l’avoir au chaud 😀

Tant que je vous tiens, chose promise chose dûe, j’ai fait ce midi un random pour tirer au sort qui des 17 participantes à mon jeu de blog’anniversaire aurait la joie, l’honneur et l’avantage de recevoir un colis de ma part. J’ai attribué à chacune un numéro (dans l’ordre d’inscription tout simplement) :

1 Sabrina

2 Stella

3 Lili

4 Piquesse 29

5 Ausra

6 Cocotte

7 Kabri

8 Amandine

9 Miss Agnès

10 Natlie

11 Chrystelle

12 Rachel

13 Mine

14 Thali

15 Mathilde

16 Aurélie

17 Francine

And the winner is …

randomMa petite surprise sera donc pour Natlie !

Bonne fin de week-end !

 

Que sont-ils devenus ? Histoire sans paroles

« Que sont-ils devenus ? » est un petit coup de projecteur sur une réalisation présentée ici il y a quelques temps. L’occasion de faire un petit bilan : l’ouvrage est-il très apprécié ou reste-t-il au placard, facile à porter ou difficile à (as)sortir, la matière première résiste-t-elle aux outrages du temps et de la machine à laver … ? De temps en temps, au gré de mes envies, je vous expliquerai par le menu ce qu’ils sont devenus. Faites-en autant si le coeur vous en dit 😉

 😍chaussette2gimp

                                       😢 chaussettegimp

                                         🤔 chaussette3gimp

Bon début de week-end et à dimanche pour le tirage

au sort de ma surprise de blog’anniversaire 🙂

 

 

Rendez-vous boulet # mars 2018

Avec Comme J’aime CôTé TriCoT, perdez vos kilos Gratuit !

Un tricotage GRATUIT !

Un détricotage GRATUIT !

Un retricotage GRATUIT !

Comme Gertrude, avec Comme J’aime CôTé TriCoT, perdez 12 kilos en seulement 18 mois !

 

AVANT/APRÈS

(Cherchez pas, souvent je me fais des privates jokes, je sais ça peut être fatigant pour les autres …)

Un petit shooting dans une belle demeure ancienne, j’aime ce décor et j’aime bien mon gilet aussi. Vous me suivez ?

 

gilet boulet3gimpgiletboulet4gimpgiletboulet5gimpgiletboulet6gimpgiletboulet7gimp

giletboulet8gimp

Crédit photos L. Henry ❤

Je le ferme avec une broche complètement raccord question couleur.

D’accord l’encolure roule un peu, et les devants aussi. Et alors ?

D’accord les manches sont un peu larges, et un peu longues aussi. Et alors ?

Vous croyez peut-être que je vais les découdre pour les refaire ? Ben non, ce serait bien mal me connaître, faut pas pousser grand-mère dans les orties non plus ! 😀

C’est la mort dans l’âme que je mets le point final à cet article, un boulet qui m’a résisté si longtemps ça force le respect, ça devient un ami, et forcément quand l’aventure s’arrête ça crée un manque. Mais vous me connaissez, je vais rebondir. Puis de toute façon, comme le dit si bien Jackie, La mort d’un amour boulet donne la vie à un autre Y a déjà moins de soucis à se faire … Juste une mise au point Sur les plus belles images beaux boulets de ma vie … (C’est bon, tu l’as dans la tête là ? Ne me remercie pas, c’est cadeau !)

 

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller les voir !

Bonne semaine et à bientôt 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer