Une toile portable (un mariage tout simple #1)

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

C’est comme ça que l’histoire de cette toile (entre autres choses) a commencé.

Qui dit mariage, dit robe(s). Celle de la mariée, bien sûr, on en reparlera plus tard, et la mienne. En tant que mère de la mariée, le sujet mérite sérieuse réflexion. Mon cahier des charges : il me faut une robe plutôt longue mais pas à la cheville non plus, plutôt près du corps en haut  mais pas avec une taille marquée et éventuellement évasée en bas, avec des panneaux style godets peut-être, et des manches (merci Cristina de m’avoir persuadée qu’à mon âge il faut cacher les bras !) Ma coach personnelle me propose ça :

robe HC

C’est pas mal mais on a dit simple le mariage ! Je préfèrerai donc cette petite robe asymétrique proposée par Vogue. En plus il existe une version avec manches ; je trouve qu’elle rend moins bien mais comme on la voit seulement dessinée, ça n’aide pas à se faire une idée et il faudra que je réfléchisse à la question.

Screenshot_2018-07-26 Patrons Vogue robes haute couture

Comme je ne veux pas me rater, je pars sur une toile en version courte et sans manches pour voir le tombé sur moi et je choisis ces jolis tissus colorés (quand je pense que je continue à dire que je n’aime pas le vert …). Pour le haut de la tunique un lin imprimé et pour le bas un crêpe un peu lourd.

img_20180613_181140030953133316.jpg

Et c’est parti mon kiki ! J’ai tout bien fait comme on m’a dit.

Naaaan j’ai fait n’importe quoi comme d’habitude !

boat-gif-tumblr-funny.jpg.gif

Déjà dans les explications des patrons Vogue on ne te dit pas grand chose. Mais quand même, on te dit bien les marges de couture, on te dit bien quand il faut t’arrêter de coudre au gros point noir (tu sais celui que tu as oublié de décalquer sur ton patron) et reprendre une autre couture à ce même point etc. Donc moi j’ai cousu à 1 cm au lieu de 1,5, et j’ai cousu tout du long dès que je pouvais etc.

Mêmes causes, mêmes effets : décalage entre les différentes pièces,

repères qui ne tombent pas raccord comme d’habitude 😀

Comme il y a une couture milieu dos, j’ai obtenu un dos légèrement plus large que prévu et le meilleur c’est qu’avec la découpe en diagonales du devant et ces fichues marges de coutures j’avais une emmanchure plus large que l’autre.

Ben c’est pas grave hein, on découd, on recommence, ça sert à ça une toile,

ça m’apprendra, ou pas !

J’ai supprimé la fermeture au dos (mais pas la couture : j’avais coupé mon tissu avant de prendre cette décision), vu que ma tête passait dans l’encolure, je ne voyais pas l’intérêt de poser une fermeture, voire de rater la pose d’une fermeture. J’ai coupé des biais dans le crêpe pour l’encolure et les emmanchures, j’ai bien ramé, ça glisse dans tous les sens. J’ai fait un ourlet invisible-pas-si-invisible-que-ça à la main en bas de ma tunique et je n’ai jamais réussi à récupérer vraiment la couture de droite qui godille un peu rapport sans doute au fait qu’il fallait arrêter de coudre et reprendre au gros point noir susnommé (toujours pas compris la finesse du truc).

Au final, me voilà avec une tunique plutôt pas mal et surtout me voilà prête à partir à la recherche des tissus de mes rêves pour ma robe …

Notes à moi-même

1-quand tu fais une toile fin juin, que tu as deux mois d’été radieux et ensoleillés pour faire de belles photos portées en extérieur, n’attends le premier jour pluvieux de fin septembre pour prendre des photos en intérieur et de nuit ! Et au minimum, repasse-la ta tunique !

2-quand tu choisis un tissu pour coudre une tunique sans manches, que tu devras sans doute à certains moments porter avec un gilet, une veste, quelque chose qui réchauffe quoi, assure-toi d’avoir dans ta garde-robe au moins une pièce qui s’assortira. En l’occurence je n’ai rien que je puisse porter par-dessus, ça réduit considérablement les chances de cette toile portable d’être portée.

3-le crêpe c’est joli, ça tombe bien mais c’est fragile, par exemple ça ne supporte pas la cohabitation avec une tribu de chatons tout mignons qui ne pensent qu’à (t’)escalader … mais ceci est une autre histoire !

chatons

La prochaine fois, je vous parle de ma robe, à bientôt !

 

Publicités

Rendez-vous boulet(s) # septembre 2018

Allez, allez, c’est le mois de septembre, deuxième lundi de surcroît, il est grand temps de sortir ce blog de sa torpeur afin d’honorer le fameux rendez-vous des boulets !

L’été fut fort productif -je vous en reparlerai bientôt- mais la question du jour est : « y a-t-il encore un boulet par ici ? » car, souvenez-vous, j’avais terrassé mon boulet de printemps juste avant les vacances 🙂

IMG_20180629_185909049

Après quelques recherches, j’ai dû me rendre à l’évidence : je n’ai pas éradiqué les boulets ! J’en compte actuellement 1 … 2 … 3 !!! Lequel choisir ??? Je vous présente les 3 et vous m’aidez à faire mon choix ? OK, c’est parti !

Boulet 1, le plus récent : des chaussettes. Assorties à mon gilet ex-boulet, ça ne doit pas être un hasard. Il n’y a pas très longtemps que je m’y suis mise mais ça n’avance pas et je préfère parfois rester les mains vides que les sortir de leur panier, ce n’est pas bon signe !

chaussettes1

Boulet 2 : un pull homme en 2,5. Je l’ai commencé un week-end de fin de vacances (Noël dernier ?) en pensant faire rapidement un nouveau pull à Chéri. Quand je dis rapidement c’est dans le week-end 😉 Hop, hop j’ai sorti la machine à tricoter qui n’en est pas revenue et j’ai oeuvré à la va-vite. Ah ah ! C’est tout moi ça 😀 Bref, tout est à défaire.

pull marc1

Boulet 3 : c’est aussi un pull pour Chéri, mais c’est un pull fini depuis janvier 2014. Il est tout beau, tout neuf, jamais sorti de l’armoire. Paraît qu’il est trop long, paraît que l’encolure est trop profonde, j’ai dit « je peux le reprendre » mais j’avoue que je manque de courage et je pense qu’un tel travail peut rentrer dans la catégorie des boulets.

2014-01-19 12.04.21

Alors, je commence par lequel ? Vous me donnez votre avis dans les commentaires, je compte les réponses et je m’y mets 😉

Je vous rappelle que le Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller leur faire une petite visite !

Bonne semaine et rendez-vous le 8 octobre 😀

Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer

Rendez-vous boulet # juillet 2018

Ce n’est pas un gros scoop, mon boulet est terminé. Il ne me restait que quelques centimètres à tricoter et de toutes petites finitions à faire, trop fastoche !

Illico presto, mon boulet est parti en vacances travailler avec sa propriétaire. Si vous séjournez sur l’île de Ré, ouvrez-bien les yeux, vous les apercevrez peut-être.

Avant de boucler les valises, petit shooting dans le jardin …

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller leur faire une petite visite !

Bonne semaine et rendez-vous au mois de septembre

car les boulets prennent des vacances 😀

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous boulet # juin 2018

Au dernier rendez-vous boulet j’étais presque aux emmanchures et j’avais la ferme intention de me dépêcher pour que Ma Moins Grande, à qui ce petit pull est destiné, puisse en profiter au printemps.

Alors j’ai tricoté d’arrache-pied, ce qui est assez original et méritant parce que le plupart des gens tricotent avec les mains 😀 (Ok, je sors)

Malgré cela, mon top n’est pas terminé et je me réjouis presque que le printemps ne soit pas vraiment arrivé non plus . Et si je ne sais pas ce qui met le printemps en retard, je peux expliquer ce qui fait traîner mon tricot : c’est trop long, ça tourne en rond et je m’ennuiiiiiiiie ! Pour me distraire un peu j’ai ajouté des trous-trous sur les côtés mais ça ne suffit pas à rendre mon ouvrage palpitant. Il me reste environ 6 cm avant les côtes du bas et ensuite je n’aurais plus qu’à terminer les manches, je ne suis pas si loin. Je vais donc m’accrocher !

 

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller leur faire une petite visite !

Bonne semaine et à bientôt 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cadeau d’anniversaire (DDF2018#5)

 

 Il y a peu, j’ai fêté l’anniversaire de mon blog. A cette occasion j’ai organisé un petit concours. C’est Natlie, dont j’aime beaucoup visiter le joli blog, qui a été tirée au sort, et comme promis je lui ai fait parvenir un petit colis.

Je te vois froncer les sourcils, toi fidèle lectrice, en te disant que oui ça te dit quelque chose cette histoire-là mais qu’il te semble bien que ça fait un fameux bail ! Oui j’avoue, tu as raison, ça fait 2 mois ! Et alors ? Je n’avais pas donné de date à ma gagnante ! En plus elle m’a pardonné mon délai d’expédition un peu long. Non, non, je ne suis pas agressive c’est juste que je culpabilise un peu 😀

Bref, j’ai enfin (oh ça va, j’ai dit j’m’excuse !) envoyé mon petit colis et je vous en dévoile le contenu mi-fait-maison et mi-pas, parce que je sais que vous êtes curieuses. De mes blanches mains j’ai crocheté une fleur de bain et un jeu de disques à démaquiller assorti, le tout en coton (DMC Natura).Cela faisait longtemps que je n’avais pas dégainé le crochet et ça m’a fait plaisir. Puis j’ai choisi pour Natlie une jolie carte dessinée par une créatrice talentueuse.

Colis1gimp

Je trouve que les volutes de la fleur de bain, les spirales des disques à démaquiller et les arabesques de cet arbre coloré me mettent dans le thème « tourbillons », non ?!

Enfin, comme il restait de la place dans le carton, j’ai ajouté quelques chocolats et une boîte de thé.

 

Colis2gimp

Ceci est ma participation aux Défis du fil de mai 2018 organisés

par Mes petites (ré)créations.

badge_les_dc3a9fis_du_fil

Bonne fin de semaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La sixième ! (#DéfiJePeuxPasJaiCouture)

Il y a eu les carreaux, les nuages, les pandas, le zèbre et la panthère …

… je croyais en avoir fini avec les grenouillères, au moins pour cette année car ce n’est plus tellement de saison.

Mais voilà, je ne sais pas résister à une requête gentiment formulée. Alors quand un charmant jeune homme me demande de coudre une grenouillère pour l’anniversaire de sa soeur, moi je dis oui !

Heureusement il s’est chargé du choix du tissu, je connais trop peu les goûts de la destinataire pour le faire moi-même et je n’ai eu qu’à m’occuper de la réalisation. Je connais le patron sur le bout des doigts et je l’ai déjà décalqué dans toutes les tailles, c’est pratique !

Pour le reste c’est toujours du tissu qui peluche, des pièces très longues qui ont tendance à glisser de la table, et une patte de boutonnage qui m’énerve, bref des petits plaisirs renouvelés 😀

Auriane1

Sweat minky orange à têtes de mort, velours noir tout doux à l’intérieur. Coutures intégralement surjetées, propre et pratique !

Auriane4

La capuche n’est pas prévue dans le patron mais je l’ai rajoutée car elle est plébiscitée par les utilisateurs.

Auriane2

Poignets en bord-côtes noirs et poches prises dans les coutures de côté. Je retourne volontairement le tissu pour avoir des fonds de poche tout doux tout doux 🙂

Auriane3

Semelles entièrement doublées en tissu enduit noir.

Auriane5

Voilà le résultat, je ne l’ai pas vue portée, j’espère qu’elle ira bien !

Et la cerise sur le gâteau c’est que le jeune homme a une autre soeur et c’est bientôt son anniversaire alors … c’est reparti pour une grenouillère !!!

Avec ma 6ème grenouillère je participe au défi Je Peux Pas J’ai Couture de ClRsapi du blog entre Veille et Sérendipité, un chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

Projet 3X19-05

C’est l’histoire d’un projet ❤️

Trois petites demoiselles de ma connaissance devaient assister au mariage de leurs parents.

La maman avait décidé de coudre les robes de ses filles (non seulement elle l’a fait avec brio, mais elle a même cousu sa propre robe, trop forte !) et moi j’ai proposé de tricoter de jolis gilets qui réchaufferaient les tenues. Quand on se marie au mois de mai, on n’est sûr de rien côté météo. Et quand on a une copillègue un peu barrée mais géniale et adorable, on a envie de lui faire plaisir 😀

C’était au mois de novembre, j’avais du temps devant moi et de la sérénité à revendre. L’hiver a passé en recherche de modèles, en essais de points, en discussions/hésitations/concertations, puis, une fois le modèle sélectionné, en réalisation d’échantillons de différentes laines pour trouver celle qui conviendrait le mieux. La laine choisie, commandée, livrée, il me fallait faire les calculs pour adapter le modèle à mon échantillon et j’ai pu attaquer véritablement la réalisation. On était déjà fin février.

J’ai commencé par le plus grand des trois gilets (qui à l’essayage s’est révélé trop long et large au niveau des manches, détricotage, retricotage, c’est pas grave, on a l’habitude !), la fin mars pointait le bout de son nez.

Le deuxième gilet avait les manches trop étroites et taillait un peu petit d’une manière générale, pas facile quand on n’a pas les petits modèles sous la main pour vérifier au fur et à mesure ! Après raccourcissement du corps et des manches, il est devenu le gilet N°3 🙂 On était mi-avril et j’étais toujours confiante.

J’ai donc fini par le gilet N°2, et après avoir bien traîné sur les finitions j’ai pu livrer ma commande le 14 mai. J-5, encore une fois j’étais laaaaaaaaarge !

3X18051gimp

un gilet

3X19052gimp

deux gilets

3X19053gimp

trois gilets

Tellement large que j’ai eu le temps de leur offrir un bol d’air frais dans le jardin 🙂

3X19054gimp

séchage à l’ombre du grand cerisier

Modèle gratuit Couleur du ciel par Sandrine et Compagnie. Taille 2 ans, 4 ans, 8 ans. Modifications : remplacement du biais par un rang de mailles serrées sur les devants et l’encolure pour former une bordure, fermeture par une cordelière.

Laine Calinou de Bergère de France, aiguilles N°3, 10 pelotes au total

Il a fait si beau samedi dernier que, pour un peu, les filles n’ont même pas eu besoin de leurs gilets 😄

Rendez-vous boulet # mai 2018

Quand je vous ai présenté mon nouveau boulet, le mois dernier, vous avez été unanimes : il ne ferait pas long feu celui-là, il n’avait qu’à bien se tenir ! Alors 1 mois plus tard, où en est-il ? Et bien, voyez par vous-même. J’en vois qui plissent les yeux et qui s’interrogent : avancée ou pas avancée ?

 

Avancée, mais toute petite, quelques rangs pas plus 😞

Et pourquoi ça me direz-vous ? Parce que. C’est comme ça ! Et d’ailleurs j’ai une liste d’excuses longue comme le bras. D’abord le petit gilet jaune soleil que je vous ai montré dernièrement ; il avait une dead line au 5 mai et je l’ai respectée. Ensuite un pull s’est intercalé avec la même dead line; celui-là je n’ai pas réussi à le finir, il est resté en plan et sera certainement mon boulet V. Il y avait aussi une nouvelle grenouillère pour le 6 mai (faite) et 3 gilets enfant pour le 13 mai (faits aussi). Vous pensez bien que le boulet en a profité et qu’il s’est tapi au fond de son sac. Je l’en ai extirpé avant-hier, d’où la petite avancée. Il me reste un peu de temps pour faire de lui le petit top de l’été de Ma Moins Grande. On peut encore y croire !

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller leur faire une petite visite !

Bonne semaine et à bientôt 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je fais mon déodorant bio

 

 

 

Il y a quelques temps je vous ai exposé ma recette de dentifrice bio fait-maison. Je l’utilise toujours au quotidien et malgré sa couleur, mes dents ne sont pas encore devenues vertes, ouf !

Aujourd’hui je vous parle de mon déodorant.

La recette -vous l’allez voir- est très simple, très rapide, peu coûteuse pour peu que l’on possède les quelques ingrédients nécessaires.

Il vous faut :

– 100g d’huile de coco désodorisée ou pas, ça dépend si vous aimez l’odeur de coco

– 40g de fécule de maïs

– 60g de bicarbonate de soude

– optionnel :10 gouttes d’huile essentielle au choix (avec prudence toujours, les huiles essentielles peuvent avoir des contre-indications à ne pas négliger). Personnellement j’utilise de la lavande mais parfois je n’en mets pas et je me contente du parfum naturel de l’huile de coco .

Bien évidemment, si vous voulez que votre déo soit bio, il faut que les ingrédients le soient 😉

déo1

Réalisation :

pesez 100g d’huile de coco et faites-la fondre. Micro-ondes ou bain-marie, c’est très rapide, l’huile de coco ne demande qu’à fondre, limite si t’as un peu de fièvre et que tu lui souffles dessus, elle se liquéfie !

déo2gimp

Pesez également 40g de fécule de maïs et 60g de bicarbonate de soude

Mélangez l’huile fondue, les poudres, ajoutez éventuellement l’huile essentielle. Je fais mon mélange dans un petit bocal : je ferme et je secoue, fastoche !

Versez le mélange homogénéisé dans un petit récipient (ou deux) de votre choix et placez au réfrigérateur pour que votre déo durcisse (1 heure suffit).

Voilà votre déo prêt à l’emploi. Pour l’utiliser, il convient d’en gratter une petite quantité, à l’ongle ou avec une petite spatule et de l’appliquer. Il fond instantanément au contact de la peau, un petit massage (important le massage d’aisselle !) pour faire pénétrer et hop 🙂

Quels avantages, quels inconvénients ?

Les + : rapide et facile à faire, pas cher, je l’ai déja dit. Exempt de toutes les cochonneries qu’on nous impose dans les produits industriels, c’est pas rien. Son avantage principal est d’être super efficace, toute la famille l’a adopté et ça c’est chouette !

Les – : il faut le faire, parfois on n’a pas le temps, pas envie, la flemme. Certains se plaignent de tâcher leurs vêtements, ça ne m’est jamais arrivé, peut-être qu’il faut se méfier avec des vêtements très près du corps ou des tissus fragiles. La présentation peut dérouter ; je sais que certains utilisateurs réfléchissent à le mouler dans des bacs à glaçons pour obtenir quelque chose qui se rapprocherait d’un bâtonnet plus facile à utiliser, à voir. Le vrai inconvénient c’est qu’il se liquéfie dès qu’il fait un peu chaud, alors à moins d’avoir un  mini bar réfrigéré dans la salle de bains il vous faudra sûrement, l’été,  ranger le déo dans le frigo de la cuisine, pas top pratique.

Voilà vous savez tout. Moi je l’aime comme il est mon déo fait maison et je ne l’échangerais pas contre un autre !

 

 Bonne fin de semaine !