Un petit dernier (DDF2018#3)

 

Mars est terminé, avril pointe le bout de son nez et on commence à avoir franchement envie de tenues plus légères et d’imprimés fleuris mais il faut bien le reconnaître c’est encore un peu juste ! Alors quoi de mieux qu’un bon gros châle pour faire la transition ? J’ai choisi un modèle arrondi, très enveloppant avec une alternance de points qui le rythme joliment. Pour que les points ressortent mieux j’ai utilisé des aiguilles plus grosses, comme cela mon châle est à la fois chaud et ajouré. Côté couleur j’ai opté pour un bordeaux très nuancé, j’aime bien.

 

Détails des points et de la couleur.

 

Différents portés pour réchauffer une petite robe fleurie.

 

Le petit dernier de la saison, fiche technique :

Patron « Audierne » chipé sans vergogne chez Soie et Laine qui nous offre très gentiment une quantité de modèles tous plus beaux les uns que les autres.

Deux écheveaux de pure laine bio teinte à la main coloris « Amour » de L’écheveau Vert tricotés en 7

Dimensions du châle : 220 cm d’envergure pour 70 cm de hauteur

Et maintenant, on va se mettre à tricoter des petits tops d’été non ?

Ceci est ma participation aux Défis du fil de mars 2018 organisés

par Mes petites (ré)créations.

Et pour une fois je suis dans le thème !

badge_les_dc3a9fis_du_fil

Bonne semaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Sacs de courses (DDF2018#1)

 

J’ai de la chance, il y a une biocoop qui a ouvert près de chez moi. Je peux ainsi facilement me fournir en produits plus sains et en plus je peux y aller à pieds, c’est chouette.

Pour aller faire les courses à la biocoop avec Chéri, on prenait un sac de courses classique, en plastique ou en papier, normal quoi. Et voilà qu’un jour, en passant à la caisse et en voyant des sacs réutilisables en tissu, Chéri me fait remarquer que c’est pas mal les sacs en tissu, qu’il voit des gens qui en ont ; il ne va pas jusqu’à suggérer d’en acheter mais presque. Voilà que je suis vexée ! Acheter des tote-bags ? Alors que je pourrais les faire en moins de deux ? C’est de la provocation voire du mépris pour mes compétences couturistiques ou quoi ?

Me voilà donc partie en quête du tissu, bio de préférence pour être dans l’esprit. Je profite d’une commande au Chien Vert pour acquérir 1m d’un chouette imprimé à pommes.

Avec ce coupon, j’ai fait 2 grands sacs plus larges que hauts pour pouvoir y glisser sans peine fruits, légumes et autres denrées. J’ai refermé légèrement l’ouverture d’un des sacs par des plis formant soufflet au niveau de chaque couture, ainsi mon céleri risque moins de s’enfuir 😀

Ceci est ma participation aux Défis du fil de janvier 2018 organisés

par Mes petites (ré)créations.

Si j’avais choisi un imprimé licorne j’aurais été dans le thème 😀

badge_les_dc3a9fis_du_fil

A très bientôt !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le sac à pain 2.0 et son tuto

Chose promise, chose dûe, après mon test de sac à pain, je vous présente aujourd’hui la version 2 : un sac réalisé dans des tissus plus adaptés. Un peu plus épais ces tissus donnent un sac qui se tient mieux et côté couleur/motifs on est franchement dans l’esprit cuisine de campagne ; mais surtout un sac entièrement réversible et ça, en plus d’être joli,  c’est drôlement pratique. Genre  si tu éclabousses de la sauce tomate partout quand tu fais le service, ben t’es pas obligée de laver ton sac, tu peux le retourner … malin 😀

 

P1040670gimp

Je reprends  le schéma que j’ai tracé pour mon test puisque les mesures me conviennent. Elles sont évidemment à adapter en fonction de la taille souhaitée. Avec une largeur de 35 cm de tissu on obtiendra au final un sac avec un fond plat d’environ 22×11 cm.

patron sac à pain

Étape 1 : couper les 2 tissus en double selon le patron ci-dessus.

P1040672gimp

 

Étape 2 : Tracer un bel arrondi en haut de la pointe et couper selon le tracé.

 

Étape 3 : (à réaliser 1x pour le tissu à carreaux et 1x pour le tissu à points) assembler les côtés et le fond du sac endroit contre endroit. Laisser une ouverture (5 à 8 cm) sur l’un des deux sacs pour pouvoir ultérieurement retourner le tout. Pour une discrétion maximum, j’ai choisi de laisser cette ouverture sur un côté du sac à carreaux.

 

Étape 4 : (à réaliser 1x pour le tissu à carreaux et 1X pour le tissu à points) former le fond du sac. Comme pour un tote-bag, on fait coïncider la couture du côté et du fond à partir de l’angle inférieur droit, on épingle et on trace une ligne de couture à 5cm de la pointe ainsi formée. Procéder de la même façon à gauche.

Coudre sur la ligne de couture précédemment tracée, couper l’excédent (pas fait sur la photo ci-dessous)

P1040677gimp

A ce stade, vous obtenez deux sacs distincts et semblables en tous points à ceci près que l’un des deux comporte une ouverture sur un côté.

P1040678gimp

 

Étape 5 : emboîter les 2 sacs l’un dans l’autre, endroit contre endroit, (c’est-à-dire qu’on rentre un sac à l’envers dans un sac à l’endroit) en faisant soigneusement coïncider la pointe du haut.

 

Étape 6 : épingler et piquer ensemble le haut des 2 sacs en une fois en faisant tout le tour de l’ouverture.

J’en profite pour partager une trouvaille faite sur Rascol (j’ai pas d’actions dans la maison hein !) : ces petites pinces sont des range-canettes, plus de canettes qui se déroulent et s’emmêlent dans la boîte à couture, un vrai bonheur.

A la fin de cette étape, si on déplie l’ouvrage, on obtient ce « truc » à la forme improbable :

P1040683gimp

 

Étape 7 : retourner l’intégralité du double-sac par l’ouverture laissée dans l’un des sacs. C’est à ce moment que tu te souviens que tu as trouvé malin de laisser une petite ouverture, ce sera plus discret et ce sera moins long à fermer à petits points à la main, mais tu transpires parce que tu te demandes si ça va passer tout ce tissu dans cette si petite ouverture 😀

P1040684gimp

Voilà le sac une fois retourné.

P1040685gimp

Étape 8 : fermer l’ouverture à petits points (c’est là que tu te dis que finalement tu es contente qu’elle soit petite !)

P1040686gimp

Étape 9 : mettre en place le sac, on peut fixer le fond par un ou 2 petits points pour éviter qu’il ne se déplie, choisir le côté qu’on préfère

Étape facultative : on peut surpiquer les bords supérieurs, ce serait sûrement très joli mais moi j’ai eu la fleeeeeemme !

Je suis contente de cette version plus élaborée. Le sac est parfait pour conserver le pain mais aussi pour le présenter à table puisqu’il reste bien ouvert, il reste facile à ouvrir et à fermer malgré la double épaisseur de tissu, niveau forme et  dimensions c’est parfait pour la grosse boule de mon boulanger 😀

 

Bonne semaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le sac à pain et son tuto (DDF2017#9)

 

Besoin d’un sac pour ranger la boule de pain. J’avais une idée précise de la forme du sac (mot interdit chez moi sous peine de t’entendre répondre « c’est toi le sac ! » Ah ah, très drôle ce petit jeu et très stimulant intellectuellement quand tu veux demander à quelqu’un de te passer le pot de confitures ou la cruche à eau sans te faire traiter de pot ou de cruche … mais bref, je m’égare !).

Je demande donc à mon moteur de recherche préféré de m’aider à trouver le modèle idoine parce que bon, c’est pas la peine de réinventer le fil à couper le beurre le sac à pain hein, et si quelqu’un a déjà fait un tuto de sac à boule autant valoriser son travail !

Ben c’est dingue ça ! Personne n’a fait le tuto du sac à pain de mes rêves, peut-être bien même que personne n’a fait le sac à pain de mes rêves !

Qu’à cela ne tienne, mon sac à pain à nouer je l’ai imaginé, conçu et réalisé toute seule comme une grande et du coup je vous ai fait un petit pas à pas en images dès fois que vous ayiez aussi envie d’en coudre un, sait-on jamais !

J’ai choisi de faire mes essais dans le tissu de mes couvercles réutilisables, au moins mes accessoires de cuisine seront assortis …

p1040448gimp

 

Voilà le schéma que j’ai tracé. Les mesures sont évidemment à adapter en fonction de la taille souhaitée. Avec une largeur de 35 cm de tissu on obtiendra au final un sac avec un fond plat d’environ 22×11 cm.

patron sac à pain

Étape 1 : couper le tissu en double selon le patron ci-dessus

P1040659gimp

 

Étape 2 : arrondir la pointe et surjeter les côtés des parties triangulaires.

Étape 3 : assembler les côtés et le fond du sac.

Étape 4 : former le fond du sac. Comme pour un tote-bag, on fait coincider la couture du côté et du fond à partir de l’angle inférieur droit, on épingle et on trace une ligne de couture à 5cm de la pointe ainsi formée. Procéder de la même façon à gauche.

 

Étape 5 : coudre sur la ligne de couture précédemment tracée, couper l’excédent.

P1040666gimp

Étape 6 : retourner le sac, y ranger la boule et faire un noeud. Et voilà, c’est fini !

 

Étape facultative : on peut ganser les bords du triangle, broder le mot « pain » ou « ma grosse boule », insérer des passepoils, que sais-je encore, et même -si on est très courageuse- repasser son sac 😀

Ceci est une version beta, un test vite fait. Le sac est fonctionnel, facile à ouvrir et à fermer, la forme et les dimensions sont conformes à ce que je souhaitais. Les finitions sont basiques par choix mais le concept est customisable à l’infini. En revanche,  le tissu est un peu léger -limite mou- et cela nuit à la tenue de mon sac à pain.  Je vais améliorer ça.

Prochainement sur le blog : le sac à pain.2 (teasing de ouf …)

Ceci est ma participation aux Défis du fil de septembre 2017 organisés par Mes petites (ré)créations.

Le thème ? Dans le sac ! 😀

badge_les_dc3a9fis_du_fil

A très bientôt !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un dernier pour la route

Z’avez vu ? L’hiver s’en va ! Yessssss !!!

J’ai vu passer ces deux dernières semaines sur vos blogs pas mal de créations hivernales et je me suis dit qu’il était grand temps pour moi aussi de de terminer le dernier petit snood de l’hiver.

C’est un snood crocheté en rond, le motif et le relief sont  obtenus graĉe à une alternance de brides croisées. J’ai trouvé le modèle sur internet mais impossible de remettre la main dessus, je sais c’est nul, d’autant plus que je l’ai imprimé mais la feuille aussi a disparu (comme quoi trop de rangement peut nuire au final …). Si la créatrice passe par là, qu’elle m’excuse et qu’elle se signale …

Il est très facile à réaliser et comme il se crochète en rond je n’ai pas eu de problèmes au niveau des lisières. Je m’explique : au crochet je ne sais jamais quelle est la dernière maille et du coup mes lisières ne sont pas du tout droites. C’est très embêtant 😀

 

J’ai utilisé encore une fois une laine de L’écheveau vert (clic). Une laine 100% française (Massif Central), bio et teinte à la main de façon naturelle : un chaudron, de l’eau, du vinaigre blanc et des teintures respectueuses de l’environnement (sans métaux lourds et conformes aux normes de L’Organic Trade Association pour la teinture des fibres biologiques). La teinture artisanale donne de jolies nuances qui accentuent l’effet du point et le résultat me plaît beaucoup.

Avec un mon écheveau, j’ai pu crocheter un snood à porter en long façon écharpe ou à enrouler 2 fois autour de mon cou quand il fait bien froid.


J’espère qu’on aura encore quelques matinées fraîches !

Bon week-end !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Des ronds des ronds petit pataton (DDF2017#2)

En me promenant l’autre jour sur le blog de Mademoiselle K (ici), j’ai vu ceux qu’elle avait cousus. Elle les avait elle-même vus chez Mum à contre courant (). Et j’ai tout de suite aimé cette idée esthético-écolo-maline :  des « couvercles » en tissu qui pouvaient remplacer le papier alu ou le film étirable.  Un reste à ranger au frigo ? une pâte à pain à faire lever ? Une part de gâteau à porter chez Mamie ? Hop un couvercle adaptable, lavable, réutilisable et en plus tu peux l’assortir à la déco de ta cuisine !

J’ai décidé d’en coudre une série sur le champ et j’ai sorti pour l’occasion un tissu de récup’ qui me semblait tout à fait approprié : un tissu avec des ronds ! C’est ultra facile à faire : un disque de tissu d’environ 5cm de plus que le récipient appelé à le recevoir, de l’élastique, du biais (ou pas, rien n’interdit de piquer un ourlet dans lequel l’élastique coulissera …) et c’est parti.

 

J’en ai fait un grand pour un saladier …

p1040446gimp

… un tout petit pour un ramequin …

p1040447gimp

Si je les mets côte à côte, on voit mieux l’échelle. Et je tiens à préciser que le grand modèle fait une charlotte très élégante, oh zut, je n’ai pas de photo !!!

p1040448gimp

J’en ai d’autres en prévision (saladier bis, assiette creuse, bol), mais là tout de suite, j’ai des cahiers à corriger, alors je vais être raisonnable et sortir mon crayon rouge.

p1040444gimp

Ceci est ma participation aux Défis du fil de février 2017 organisés par Mes petites (ré)créations.

Le thème ? Rond ! 😀

badge_les_dc3a9fis_du_fil

A bientôt !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Genver, le retour

J’en ai déjà parlé ici, ce n’est donc pas une surprise, j’ai mis en route un deuxième Genver, pour moi celui-là. Promis juré, après, plus de châles, quoique …

Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour rétorquer à ceux qui me feraient remarquer que j’ai déjà trop de châles, que je m’inscris en faux !  Des châles j’en ai fait (laissez-moi compter sur mes doigts : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 !) 10 avec ce nouveau Genver.

Parmi ces 10, 6 ont été offerts, il en reste 4.   4 plus 2 qui m’ont été offerts …

… ça fait un total de 6. Et 6 châles dans une garde-robe de tricoteuse addicte, ça n’est pas du tout exagéré ! Enfin je trouve !

(Et non on ne peut pas additionner les écharpes, snoods et autres cache-épaules avec les châles, ça n’est pas du tout la même chose !!!) Fin de la digression.

Ce Genver donc …

 

p1040391gimp

Prenez 120g de laine, une paire d’aiguilles N°5, un No Stress, tricotez sereinement pendant 7 ou 8 soirées …

p1040396gimp

… et vous obtenez un châle aux doux reflets pastels, parfait pour ces jours de grands froids. Il est tellement parfait qu’il est beau lorsque je le jette sur un canapé en rentrant du travail …

p1040403gimp

…beau encore si je le suspends à une patère (parce que quand même, je ne suis pas du genre à laisser traîner mes affaires toute la journée) …

Et beau également, lorsque je le porte … parfait je vous dis !

 

 

Laine Samantha Mixage, 55% Mohair, 45% acrylique, modèle gratuit Genver sur le blog de Soie et Laine.

Bonne fin de week end et bonne semaine 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

No Stress

J’en ai remis un sur mes aiguilles. Un Genver.

J’aimais tellement celui qui était parti rejoindre Luciole que j’en voulais un pour moi.

Problème : plus que deux pelotes de ce bleu doucement mêlé de parme au lieu des trois nécessaires.

Solution : une autre pelote orpheline, même marque, même qualité, un duo de bleu et de rose.

p1040391gimp

Je décide donc que ces trois-là feront mon Genver à moi et je réfléchis à l’agencement des couleurs. Pas trop envie d’une alterrnance marquée de rose et de bleu, j’opte donc pour un méli-mélo. Un rang rose/2 rangs bleus, ce qui m’obligera à utiliser simultanément mes trois pelotes puisque le fil ne sera jamais du bon côté de l’ouvrage (cherche pas, j’ai réfléchis à fond, y’a pas moyen !)

Problème : les noeuds. J’ai bobiné mes pelotes car cette laine doucement duveteuse ne demande qu’à s’emmêler inextricablement, avec une pelote ça se gère, avec trois, je cours à la catastrophe !

p1040393gimp

Solution : manger une glace en vrac. T’as le droit de choisir le parfum, t’as le droit de te faire aider si tu trouves que 2 litres de glace c’est trop. Tout ce qu’il te faut en fait c’est le couvercle. Même pas obligé que ce soit de la glace d’ailleurs.

Et c’est parti pour un peu de bricolage.

Je découpe un morceau d’environ 12cm x 6 cm dans mon couvercle, j’arrondis les angles pour éviter d’accrocher mon ouvrage. Je fais trois entailles, terminée chacune par un trou (tu plantes la pointe d’une paire de ciseaux, tu tournes, tu limes le plastique qui dépasse à l’envers pour que la laine glisse bien). Voilà No Stress, un petit accessoire maison qui permet de tenir les fils éloignés les uns des autres.

p1040396gimp

Et hop ! Je n’irais pas jusqu’à prétendre que ça élimine complètement le problème et il faut quand même démêler de temps en temps, genre une fois à la fin de la soirée, ça reste supportable !

p1040395gimp

Allez, c’est parti pour quelques soirées tricot en toute sérénité 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

M-S-16 : c’est bouclé !

giphy

Il y a 1 an tout juste, je lançais un swap qui devait durer 6 mois. Avec un peu de retard, quelques défections, mais surtout beaucoup de belles surprises dans ces colis échangés, le M-S-16 (Multi-Swap 2016) s’est achevé la semaine passée avec la réception du dernier colis (quand je dis retard, c’est vraiment du retard !)

Tout d’abord je tiens à remercier toutes les participantes qui se sont jetées dans l’aventure, qui ont réfléchi, tricoté, cousu, crocheté, cherché des petits cadeaux originaux et personnalisés. C’était vraiment sympa !

Pour fêter la clotûre du M-S-16, une petite rétrospective en images … J’ai (re)fait le tour de vos blogs et emprunté vos photos pour l’occasion 😉

Le colis de Noé pour  Chantal

 

Le colis de Chantal pour Miss Cox

 

Le colis de Miss Cox pour Linda

 

Le colis de Linda pour Cocotte

 

Le colis de Cocotte pour Sandrine

 

Le colis de Sandrine pour Mine

 

Le colis de Mine pour Tata Ri

paquet-cadeau_700x700

 

Le colis de Tata Ri Rachel  pour Aurélie

20161129_122512

 

Le colis de la Souris aux petits doigts pour Rachel

 

Le colis de Rachel pour ClRsapi

 

Le colis de ClRsapi pour Julie

ms1601

 

Le colis de Julie Rachel pour Poli

 

Le colis de Poli pour Anne-Lise 

 

Le colis d’Anne -Lise pour Laurence

 

Le colis de Laurence pour Ag couture

dsc_0082

 

Le colis d’Ag couture Rachel pour Noé

 

 

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente fin d’année,

on se retrouve en 2017 !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

M-S-16 : les colis #14

giphy

Vous connaisssez La Souris aux petits doigts ? C’est une blogocopine super sympa !

La Souris aux petis doigts elle tricote, elle crochète, elle coud, elle bijoute, elle fait des tutos formidables !

La Souris aux petits doigts elle a des passions indéfectibles comme celle des flamants roses ou celle des Philippe en slip.

p1040310gimp

Il y a presque 1 an maintenant, La Souris aux petits doigts m’a fait l’honneur de s’inscrire au M-S-16 et m’a offert la joie d’un colis extra puisque le tirage au sort en avait fait ma swappeuse (clic). Mais il y a eu un couac et depuis le 30 juin La Souris aux petits doigts attendait son colis. Elle a attendu attendu, il n’est jamais venu aïe aïe aïe aïe 😦

Heureusement, elle est patiente et il y a quelques jours (5 mois de retard, une paille …) elle l’a reçu ! Paraît qu’elle est contente, c’est cool ! Elle vous le dévoile ici : clic

 

Ceci est le 14ème colis. Il n’en reste plus qu’un à découvrir, car

nous n’aurons pas le plaisir de voir celui de Mine : elle n’a pas pris de photos

avant de l’envoyer et sa swappée ne lui en a pas accusé réception bouh 😦 😦 😦

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer