Le bouquet (un mariage tout simple #5- épilogue)

Previously in « Un mariage tout simple … »

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

C’était il y a 1 an  -déjà- et comme je suis en mode souvenirs je me dis que c’est le moment de faire un petit retour sur l’indispensable bouquet de la mariée.

On n’est pas très fleurs coupées chez nous et puis on était partis sur un mariage « made by us » donc acheter des fleurs coupées chez la fleuriste pour les jeter le lendemain, bof bof.  L’idée avait été soulevée assez tôt d’un bouquet crocheté et d’aucuns -dont je tairai les noms- avaient ostensiblement pouffé. Je ne répéterai pas ici leurs propos mais c’était plutôt moqueur. Après constitution d’un magnifique tableau Pinterest, on avait pensé à autre chose et fait autre chose comme retoucher la robe, confectionner ma propre robe et une étole, réfléchir au menu et organiser sa réalisation, trouver et réserver une salle, envisager sa décoration, bref toutes sortes de tâches incontournables quand on prépare un mariage, fut-il tout simple !

Nous étions donc pile à un mois du jour J quand la question du bouquet s’est posée de nouveau. Sérieusement je songe à faire graver sur la façade de ma maison ma phrase préférée « ça vaaaaa ! On est large ! » Ou alors me la faire tatouer sur l’avant-bras, à voir …

J’ai commencé par quelques essais de fleurs.

Comme j’étais assez contente de mes fleurettes, j’ai cherché un tuto de bouquet simple et je l’ai trouvé ici. Comme d’habitude, je l’ai rapidement survolé et je n’ai pas vu que c’était un petit bouquet, plutôt pour une fillette, d’où les adaptations ultérieures.

J’ai crocheté et rembourré la structure du bouquet (t’as vu, on dirait une grosse glace à la pistache !)

bouquet4

J’ai commencé à agencer les fleurs, et à en crocheter de nouvelles, encore des blanches et puis des bleues parce que la mariée voulait du bleu et ça n’en finissait parce que je trouvais toujours qu’il y avait des trous et que le bouquet manquait de volume. Mais j’ai fini par le trouver à mon goût.

Ensuite un peu de ruban blanc pour habiller la tige du bouquet … Oh pas comme ça c’est trop vilain !

Vite, fabriquons un petit corset, patron maison, couture express, résultat approuvé.

Quelques perles, des rubans, du tulle … J-9, quand je disais que j’étais large 😉

Fournitures : Des fins de pelotes, comme quoi il faut toujours les garder précieusement, quelques perles, des rubans et un petit coupon de tulle ; du temps, je n’ai pas vraiment fait le compte mais j’y ai passé quelques heures ; et beaucoup d’amour !

 

Bonne fin de week-end et à bientôt

pour d’autres projets …

 

 

Un peu de déco (un mariage tout simple #5)

Previously in « Un mariage tout simple … »

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

Dans le cahier des charges du mariage tout simple, il y avait bien évidemment le chapitre accueil des invités.

Concernant le repas, nous comptions parmi les convives environ 70% d’omnivores, 20% de végétariens et 10% de végans. Pour des raisons purement géographiques c’était nous, les végés, qui gérions le repas et nous avons sans vergogne choisi d’imposer notre régime alimentaire aux autres 😀 Dans notre petite ville de province, les traiteurs sont plutôt du genre galantine et filet de truite, c’est pas grave puisqu’on a dit qu’on allait tout faire nous-mêmes (peur de rien, ça va bien se passer …)

Tout ça pour dire, car oui je ne suis pas là pour vous parler cuisine, quoique je pourrais aussi, mais bon, tout ça pour dire donc, que lorsqu’on s’est mis à évoquer la déco de la salle, il y a eu un léger blanc. Chéri a dit qu’on avait déjà trop de choses à faire, moi je suis nulle en déco (j’ai quand même passé une après-midi à confectionner une fleur en papier qui, au final, ressemblait autant à une rose que moi à Miss France) et un petit tour au magasin Côté Fête du coin a achevé de nous décourager. Acheter des merdouilles made in China qui serviront une soirée c’est pas trop le genre de la maison.

Heureusement, nous avions la solution idéale : du beau, du fait-main, du local, tout ce qu’on aime  !!!

Attention ceci est un article publicitaire, une fois n’est pas coutume !

Mais entendons-nous bien ce n’est pas de la publicité commerciale toute bête, c’est plutôt de la recommandation admirative, du partage de bon plan, du remerciement par blog interposé !

J’ai la chance de compter parmi mes collègues une jeune femme extra (même plusieurs mais ce n’est pas le sujet !). Elle est gaie, spontanée, dynamique, enthousiaste et c’est une artiste. Elle peint, elle bricole, elle bidouille, elle découpe, elle plie, elle colle, bref elle fait des merveilles. Je l’admire beaucoup car je n’aurais jamais la patience et la minutie qu’il faut pour transformer quelques  feuilles de papier en jolis objets comme elle !

C’est donc tout naturellement que j’ai pensé à elle pour notre déco et j’ai soumis notre commande au Baz’Art de Milou. En plein été la pauvre a dû s’enfermer pour nous confectionner de jolies guirlandes lumineuses à disposer sur les tables. Elle travaille à la demande, j’ai pu choisir les couleurs et les motifs (en vrai j’ai donné quelques indications et je l’ai laissé faire car elle a beaucoup plus de goût que moi pour les assortiments). Elle a travaillé vite et bien, la future mariée était ravie du résultat et des petits cadeaux bonus glissés dans sa commande. Le futur marié aussi sans aucun doute mais, comme chacun sait les hommes et la déco …

Work in progress …

guirlande1gimp

Crédit photo Le Baz’Art de Milou

Déco de table … avant, pendant et jusqu’au bout de la nuit …

 

Les guirlandes ont maintenant trouvé leur place dans l’appartement des jeunes mariés, charmant souvenir de cette belle journée. Merci Milou ❤

guirlande5gimp

Pour voir tout ce que fait Milou c’est ici :

https://www.facebook.com/lebazartdemilou/

(les abats-jour Cactus c’est pour moi,

ils sont trop beaux, je les adore !)

LA robe (un mariage tout simple #4)

Previously in « Un mariage tout simple … »

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

Mais je veux une vraie robe quand même …

Oui bien sûr !

Tu me la feras ?

Ah … oui si tu veux !

Inutile de le dire, après cette petite conversation avec la future mariée, Rachel-de-CôTé-TriCoT a cogité dur et elle a même discuté avec elle-même :

« T’es pas folle dis ?

Ben quoi ?

T’as vu les délais ? Tu te crois si bonne couturière ??? Et si elle veut une robe super technique ??? Tu vas lui faire un truc tout moche …

Meuh non, t’inquiète ! Et puis je ne pouvais pas dire non, je suis trop fière qu’elle me le demande ! »

Alors nous avons commencé à réfléchir et un jour qu’on se voyait -car on ne se voit pas si souvent- on s’est dit qu’il était peut-être temps de s’y mettre. De chercher des modèles. Peut-être, qui sait, d’aller essayer des robes dans un magasin pour voir ce qui pourrait convenir comme style. Et là, mine de rien, sans même y croire, sans même l’avoir prémédité, à brûle-pourpoint comme on dit, je lance :

« Si tu veux essayer une robe, j’ai toujours la mienne … »

Elle est d’accord, elle veut essayer ma robe, celle dans laquelle je me suis mariée il y a 30 ans. Elle l’essaye et … elle lui plait ! Dans la minute, sans une hésitation, c’est décidé, ce sera SA robe ! (Je suis pudique, je passe sur l’émotion, les yeux qui s’embuent parce que symboliquement je trouve ça beau cette transmission de robe, parce que je la trouve belle aussi dans sa robe de mariée, les rires pour faire un alibi aux yeux qui brillent .) Alors bien sûr, il y a quelques retouches à faire, le bustier est un peu large, quelques centimètres qu’il faudra reprendre en accentuant le cintrage mais sur le coup ça me paraît bien peu de choses en regard d’un patron à trouver, de mètres de tissu à acheter, couper, coudre …

Pour les retouches, j’ai d’abord pensé à les faire faire et puis le temps passant, les moments propices pour prendre rendez-vous afin de faire un essayage chez une pro étant bien rares, j’ai pris le parti de les faire moi-même.

Un bustier entièrement doublé, baleiné bien évidemment, dont il faut reprendre les coutures de côté, comment faire ? Ma première idée a été de désolidariser le bustier de la jupe pour travailler à l’aise, puis je me suis dit que je pouvais juste ouvrir la doublure du  bustier et intervenir par l’intérieur. Mais au moment de m’y mettre, au moment de sortir le découd-vite, le stress ! Finalement j’ai décidé de tenter une autre méthode : j’ai repris chaque côté à petits points invisibles sur l’endroit, à la main, en inclinant la tête et en tirant la langue.

Puis j’ai procédé de même à l’intérieur, tout en me disant que si c’était moche je pouvais toujours défaire et essayer une autre méthode. J’y ai passé une après-midi et j’ai trouvé que ce n’était pas mal du tout, contente de mon coup ! (Je sais l’auto-satisfaction c’est mal mais j’assume !). Et ça, me suis-je dit, c’est une bonne chose de faite ! Franchement, en situation mes retouches ni vues ni connues, j’t’embrouille !

De 1988 à 2018 …

 

 Bonne fin de semaine, bon week-end

et à lundi pour le rendez-vous des boulets !

 

De quoi se couvrir (un mariage tout simple #3)

Previously in « Un mariage tout simple … »

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

A J-16 ma robe était prête, à J-8 je disposais des chaussures et du sac (et je ne tolèrerais aucun commentaire sur mon timing, hein, totale maîtrise dans le style « un peu juste mais ça passe »), il ne me manquait plus, pour compléter la tenue que de quoi me couvrir un peu au cas où.

Au cas où que quoi ?

De la pluie ? En plein mois d’août ? Oui ça peut. Mais comme je ne voyais pas du tout comment résoudre ce problème, quoi mettre sur cette robe légère en cas de pluie (ne parlons même pas des chaussures !), et bien j’ai décidé que ça ne serait pas.  Je sais, les gens organisés ont plusieurs tenues en fonction des différentes options météo envisageables. Personnellement je n’ai jamais prétendu être une personne organisée, donc la pluie, on oublie !

Néanmoins, optimiste mais pas inconsciente, j’admettais l’idée d’un temps couvert, un peu frais et d’une fin de soirée frisquette. Je souhaitais donc avoir de quoi me couvrir un peu. Inutile de dire que je n’avais pas dans ma garde-robe le boléro ou la petite veste qui irait bien. Ayant cousu ma robe, je me refusais à « dénaturer » ma tenue par un vêtement de confection (bouh ! non mais allo quoi ! tu sais coudre et t’achètes tes vêtements ?!). Un châle délicat aurait été parfait, mais à J-8, même en mettant le turbo, ça risquait de ne pas le faire …

Mais attends, maintenant que j’y pense, laisse-moi réfléchir, je n’aurais pas un Sunny Wisp en train de boulettiser dans un coin ???

Là, si j’étais réalisatrice de cinéma,

je te ferais un super fondu enchaîné …

FLASH-BACK …

Pour Noël dernier, j’avais réalisé un Sunny Wisp noir, un cadeau que j’avais adoré tricoter.

echarpewendy3

Pour mémoire, le Sunny Wisp est une très belle étole transformable ce qui permet de la porter de différentes manières.

 

Janvier et sa froidure me donnèrent envie de m’en faire un pour moi. J’avais de la Angel Rubis (BdF), mais pas assez.

sunny1gimp

J’avais de la Angel Tamaya (BdF) , mais pas assez.

sunny2gimp

J’ai grandi à une époque où les codes-couleurs étaient sévèrement réglementés. Ainsi, m’avait-on appris, on ne « mélange » pas le bleu et le vert, le rose et le jaune, le rouge et le rose… Mais j’ai passé l’âge de supporter des carcans sociétaux inhibiteurs, et n’écoutant que mon côté rebelle, j’ai décidé de tout faire péter et de mélanger la Ruby et la Tamaya. Ouais, je sais c’est chaud, attention les yeux !

 

Et c’est ainsi qu’en tout début d’année est tombé de mes aiguilles un Sunny flamboyant (couleur impossible à restituer en photo évidemment …). Ne restait plus qu’à lui trouver et lui coudre 16 petits boutons pour faire de cette jolie écharpe une magnifique étole multi-usages. Pas de coup de foudre pour les boutons, comme souvent en fait, et par conséquent, une fois les boutons acquis, pas la motivation pour les coudre.

 

 

Fin du flash-back

C’est quand même inespéré, une étole délicate, ajourée comme j’aime et qui, selon la nécessité, couvrira juste mes épaules ou me fera un petit cache-coeur, voire un boléro !  Me voilà donc à J-8, à la recherche de mon Sunny-presque-fini et surtout surtout de ce satané sachet de boutons (Et là Aurélie la Souris c’est à toi que je pense car mon vocabulaire devait ressembler de très près au tien quand ta MAC décide de faire n’importe quoi !) Sachet retrouvé, boutons cousus, étole lavée et bloquée au vent d’été, me voilà parée pour une  petite fraicheur estivale au cas où.

sunny11gimp

« Il va être l’heure là ! Tu es prête ? Oui oui presque … » (j’avoue, je me suis fait surprendre bêtement, première fois que je vois une file d’attente à la table à repasser dans cette maison ! Limite il aurait fallu des tickets pour prendre son tour comme à la fromagerie !)

sunny12gimp

Au final, mon étole s’est bien promenée mais je ne l’ai pas portée du tout car la journée fut si belle et la nuit si douce qu’il ne fut nullement nécessaire de se couvrir. Qu’importe elle était de la fête, la preuve …

sunny13gimp

 Bonne semaine !

 

Ma robe (un mariage tout simple #2)

 

Previously in « Un mariage tout simple … »

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

Une fois ma toile terminée, il était temps de me mettre en quête des tissus idéaux pour réaliser ma robe. Je souhaitais du lin gris pour la robe et un imprimé graphique dans les tons bleus pour l’empiècement. Pourquoi ?

1- j’aime le bleu

2- j’ai reçu en cadeau il y a peu une jolie bague bleue que je souhaitais porter pour l’occasion

3- j’avais acquis une paire de talons d’été (soldes été 2017, jamais portés) qui iraient parfaitement avec une robe dans les tons bleus.

Me voilà partie, écumant les magasins de tissus de ma ville, surfant sur mes sites préférés, retournant dans les magasins, rapportant quoi ?

Des coupons en soldes oui,

des tissus pour ma robe, nenni !

Et puis un jour, guidée par Chéri qui m’accompagnait patiemment et qui s’évertuait à élargir mes horizons tissuesques, j’ai eu le coup de coeur ! Ce sera donc lin naturel et fleurs roses. Comment dit-on déjà ? Ah oui ! Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ! Pour les chaussures il faudra en trouver d’autres, tant pis !

img_20180725_135138604480625690.jpg

 

J’étais désormais prête à me lancer dans la réalisation de ma robe, version longue. Convaincue par mon entourage que j’avais de très jolis bras (mouais …) j’ai abandonné l’idée des manches dont je craignais qu’elles dénaturent le modèle.

Et c’est parti mon kiki ! Cette fois j’ai tout bien fait comme on m’a dit.

J’ai respecté les marges de couture, je me suis arrêtée de coudre à ce satané gros point noir (cf article précédent) et j’ai terminé ma robe en un rien de temps. L’avantage d’avoir fait une toile, c’est qu’on va beaucoup plus vite, patron décalqué, corrigé, difficultés anticipées (par exemple j’ai supprimé la couture milieu dos de l’empiècement). Trop forte la fille et trop contente !

349013-trop-fortiche-622x0-1.gif

Mais … oui il y un mais …

Essayage final et déambulation dans la maison, robe validée par l’entourage mais pas par moi. Pourquoi ? On voit mon genou droit ! Et même l’arrière de mon genou droit ! Alors d’accord, on voit aussi le genou du modèle sur la photo, j’aurais pu m’en douter, mais je ne sais pas pourquoi sur elle ça ne fait pas pareil (en vrai je sais : elle a des jolis genoux elle est photoshopée) et sur moi je n’aime pas !

 

 

 

Ben c’est pas grave hein, il suffisait de trouver une solution, j’avais encore 17 jours devant moi, laaaaaarge !

Voilà comment on passe d’une réalisation pointilleuse en suivant les instructions au pied de la lettre à une totale improvisation. J’ai appelé Gertrude à la rescousse, j’ai sorti mes chutes de tissu fleuri (l’autre y’en a plus) et ma boîte d’épingles et je me suis lancée dans une modification de folie. Cacher mon genou, garder le côté asymétrique de ma robe, ne pas trop dénaturer le modèle … pas facile, je coupe, j’épingle, j’essaie, je recommence … et j’arrive à ça … modèle unique, made by me !

 

 

 

marobe1gimp

Ne restait plus qu’à trouver des chaussures, un sac et éventuellement de quoi couvrir ces bras dénudés au cas où le temps ne serait pas vraiment de la partie.

Quelques photos en situation …

 

 

 Bonne fin de semaine, bon week-end

et à lundi pour le rendez-vous des boulets !

PS : je n’ai pas mis de photos de petits chats mais j’aurais pu ! J’ai de quoi faire un article entier à ce sujet s’il y a des fans 😀

Une toile portable (un mariage tout simple #1)

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

C’est comme ça que l’histoire de cette toile (entre autres choses) a commencé.

Qui dit mariage, dit robe(s). Celle de la mariée, bien sûr, on en reparlera plus tard, et la mienne. En tant que mère de la mariée, le sujet mérite sérieuse réflexion. Mon cahier des charges : il me faut une robe plutôt longue mais pas à la cheville non plus, plutôt près du corps en haut  mais pas avec une taille marquée et éventuellement évasée en bas, avec des panneaux style godets peut-être, et des manches (merci Cristina de m’avoir persuadée qu’à mon âge il faut cacher les bras !) Ma coach personnelle me propose ça :

robe HC

C’est pas mal mais on a dit simple le mariage ! Je préfèrerai donc cette petite robe asymétrique proposée par Vogue. En plus il existe une version avec manches ; je trouve qu’elle rend moins bien mais comme on la voit seulement dessinée, ça n’aide pas à se faire une idée et il faudra que je réfléchisse à la question.

Screenshot_2018-07-26 Patrons Vogue robes haute couture

Comme je ne veux pas me rater, je pars sur une toile en version courte et sans manches pour voir le tombé sur moi et je choisis ces jolis tissus colorés (quand je pense que je continue à dire que je n’aime pas le vert …). Pour le haut de la tunique un lin imprimé et pour le bas un crêpe un peu lourd.

img_20180613_181140030953133316.jpg

Et c’est parti mon kiki ! J’ai tout bien fait comme on m’a dit.

Naaaan j’ai fait n’importe quoi comme d’habitude !

boat-gif-tumblr-funny.jpg.gif

Déjà dans les explications des patrons Vogue on ne te dit pas grand chose. Mais quand même, on te dit bien les marges de couture, on te dit bien quand il faut t’arrêter de coudre au gros point noir (tu sais celui que tu as oublié de décalquer sur ton patron) et reprendre une autre couture à ce même point etc. Donc moi j’ai cousu à 1 cm au lieu de 1,5, et j’ai cousu tout du long dès que je pouvais etc.

Mêmes causes, mêmes effets : décalage entre les différentes pièces,

repères qui ne tombent pas raccord comme d’habitude 😀

Comme il y a une couture milieu dos, j’ai obtenu un dos légèrement plus large que prévu et le meilleur c’est qu’avec la découpe en diagonales du devant et ces fichues marges de coutures j’avais une emmanchure plus large que l’autre.

Ben c’est pas grave hein, on découd, on recommence, ça sert à ça une toile,

ça m’apprendra, ou pas !

J’ai supprimé la fermeture au dos (mais pas la couture : j’avais coupé mon tissu avant de prendre cette décision), vu que ma tête passait dans l’encolure, je ne voyais pas l’intérêt de poser une fermeture, voire de rater la pose d’une fermeture. J’ai coupé des biais dans le crêpe pour l’encolure et les emmanchures, j’ai bien ramé, ça glisse dans tous les sens. J’ai fait un ourlet invisible-pas-si-invisible-que-ça à la main en bas de ma tunique et je n’ai jamais réussi à récupérer vraiment la couture de droite qui godille un peu rapport sans doute au fait qu’il fallait arrêter de coudre et reprendre au gros point noir susnommé (toujours pas compris la finesse du truc).

Au final, me voilà avec une tunique plutôt pas mal et surtout me voilà prête à partir à la recherche des tissus de mes rêves pour ma robe …

 

Notes à moi-même

1-quand tu fais une toile fin juin, que tu as deux mois d’été radieux et ensoleillés pour faire de belles photos portées en extérieur, n’attends le premier jour pluvieux de fin septembre pour prendre des photos en intérieur et de nuit ! Et au minimum, repasse-la ta tunique !

2-quand tu choisis un tissu pour coudre une tunique sans manches, que tu devras sans doute à certains moments porter avec un gilet, une veste, quelque chose qui réchauffe quoi, assure-toi d’avoir dans ta garde-robe au moins une pièce qui s’assortira. En l’occurence je n’ai rien que je puisse porter par-dessus, ça réduit considérablement les chances de cette toile portable d’être portée.

3-le crêpe c’est joli, ça tombe bien mais c’est fragile, par exemple ça ne supporte pas la cohabitation avec une tribu de chatons tout mignons qui ne pensent qu’à (t’)escalader … mais ceci est une autre histoire !

chatons

La prochaine fois, je vous parle de ma robe, à bientôt !