La sixième ! (#DéfiJePeuxPasJaiCouture)

Il y a eu les carreaux, les nuages, les pandas, le zèbre et la panthère …

… je croyais en avoir fini avec les grenouillères, au moins pour cette année car ce n’est plus tellement de saison.

Mais voilà, je ne sais pas résister à une requête gentiment formulée. Alors quand un charmant jeune homme me demande de coudre une grenouillère pour l’anniversaire de sa soeur, moi je dis oui !

Heureusement il s’est chargé du choix du tissu, je connais trop peu les goûts de la destinataire pour le faire moi-même et je n’ai eu qu’à m’occuper de la réalisation. Je connais le patron sur le bout des doigts et je l’ai déjà décalqué dans toutes les tailles, c’est pratique !

Pour le reste c’est toujours du tissu qui peluche, des pièces très longues qui ont tendance à glisser de la table, et une patte de boutonnage qui m’énerve, bref des petits plaisirs renouvelés 😀

Auriane1

Sweat minky orange à têtes de mort, velours noir tout doux à l’intérieur. Coutures intégralement surjetées, propre et pratique !

Auriane4

La capuche n’est pas prévue dans le patron mais je l’ai rajoutée car elle est plébiscitée par les utilisateurs.

Auriane2

Poignets en bord-côtes noirs et poches prises dans les coutures de côté. Je retourne volontairement le tissu pour avoir des fonds de poche tout doux tout doux 🙂

Auriane3

Semelles entièrement doublées en tissu enduit noir.

Auriane5

Voilà le résultat, je ne l’ai pas vue portée, j’espère qu’elle ira bien !

Et la cerise sur le gâteau c’est que le jeune homme a une autre soeur et c’est bientôt son anniversaire alors … c’est reparti pour une grenouillère !!!

Avec ma 6ème grenouillère je participe au défi Je Peux Pas J’ai Couture de ClRsapi du blog entre Veille et Sérendipité, un chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

Publicités

Une Xéréa, enfin ! (#DéfiJePeuxPasJaiCouture)

On ne présente plus la Xéréa de Pauline Alice dont on a vu passer beaucoup de jolies versions sur la toile. Il y a bien longtemps que j’avais acquis le patron et un peu moins longtemps que j’avais fait l’emplette du coupon. Ensuite il y a eu une rupture dans l’espace spatio-temporel, ça arrive ces choses-là hein, c’est agaçant mais c’est comme ça !

En toute positivité, on va dire que j’ai laissé mûrir le projet, j’ai beaucoup hésité aussi entre la version droite et la version trapèze … pour finir j’ai opté pour la version droite mais j’ai allongé les manches pour avoir des manches 3/4 car c’est ce qui me convient le mieux (c’est une bonne raison, non ?)

Ensuite j’ai hésité sur la taille … Mine ce paragraphe est pour toi !

Tout d’abord je prends mes mesures et déjà ça ne me plait pas tellement tous ces centimètres !  Je pourrais être joueuse et choisir la taille juste en-dessous vu que  vraiment ça se joue à rien mais je ne vais pas oser parce que j’ai quand même peur qu’au final ce soit trop petit.  Je décalque donc cette taille par précaution et ça devrait le faire. Là où j’aggrave mon cas c’est que je continue à avoir peur que ce soit trop petit, trop court aussi (sur ce coup-là j’ai raison). En longueur je rajoute … tout ce que me permet mon coupon en fait ! Pour le reste, je respecte le patron avec les marges de couture d’1,5cm incluses. Mais -oui il y a un mais- quand j’attaque l’assemblage je ne couds pas à 1,5cm, plutôt à 6 mm (au cas où, tout ça, tout ça, mieux vaut trop que pas assez, j’en passe et des meilleures …) Inutile de le dire, il y a un moment où ça pose problème, il y a de l’aisance c’est sûr mais  il y a aussi des décalages entre les différentes pièces, il ne fallait pas être bien maline pour le prévoir! Il faut donc s’arranger pour que ça colle malgré tout et ça n’est jamais simple mais comme je suis la reine de la bidouille ça finit par le faire !

Du coup au premier essayage ma robe m’arrive à mi-mollets, la blague ! Et puis elle est un peu -un tout petit peu- grande. Pas de quoi me convaincre vraiment que j’aurais dû coudre la taille en-dessous et m’empêcher de refaire la même chose à ma prochaine couture 😀 Je suis résignée, ça fait 30 ans que je procède de la sorte, je ne vais pas changer maintenant !

Alors côté réalisation, j’ai forcément un peu tiré la langue sur les poches, comme tout le monde, surtout que mon tissu refusait obstinément de se laisser repasser, impossible d’ouvrir les coutures correctement, mais c’est bien passé quand même. Toutes les coutures ont été surjetées pour un intérieur tout propre (Mathilde c’est à toi que je pense là) et l’encolure et les ourlets faits au biais avec un joli liberty choisi tout exprès, c’est propre et même si ça ne se voit pas c’est ma petite touche de fantaisie rien que pour moi 😉 A part ça je me suis plantée en beauté sur le V du dos, pas réfléchi sur ce coup-là, j’ai épinglé un V bien propre et j’ai obtenu un « V carré », normal ! Et j’ai laissé comme ça, parce que franchement je ne voyais pas comment rattraper le coup je trouve ça joli ! En plus ça me fait un endroit idéal pour coudre mon étiquette 😀

Sur ma prochaine Xéréa, qui sera trapèze, je creuserai un peu l’encolure pour plus de confort, je n’irai pas jusqu’à dire que ma robe m’étrangle mais presque. Et puis je choisirai un tissu plus souple, je trouve que celui-ci a un peu trop de tenue, ça raidit un peu le bas notamment, heureusement pas autant sur moi que sur le mannequin.

Je vous laisse juger sur photos (le rendu de la couleur n’est pas très fidèle : elle est plutôt d’un joli vert bleuté que grise), pas de photos portées cette fois mais je trouve qu’elle rend mieux sur moi, croyez-moi sur parole !

Avec ma Xéréa je participe au défi Je Peux Pas J’ai Couture de ClRsapi du blog entre Veille et Sérendipité, un chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

Le retour (DDF2017#été et DéfiJePeuxPasJ’aiCouture#9)

C’est la rentrée !

On ouvre les fenêtres, on dépoussière un peu, on arrose les plantes (le jardin, pas besoin, arfff !), et on reprend le chemin du blog délaissé, reposée et pleine d’énergie …

Les vacances en roue libre côté tricot et couture, c’était à l’instinct, à l’envie, sans dead line et c’était sympa. Cela a donné lieu à une production variée et de saison dont je vous présente aujourd’hui la première pièce : une robe d’été. Une nouvelle édition de ma robe de l’été passée réalisée à partir des morceaux d’une robe trop aimée, trop portée, super usée … vous vous souvenez ? Je l’aime d’amour pour sa forme sans souci , sa belle longueur, ses détails originaux et j’ai décidé de la rééditer mais en y apportant quelques sérieuses variations quand même.

Je suis sortie de ma zone de confort tout d’abord avec ce tissu, fluide et léger d’une belle couleur bordeaux rehaussée d’arabesques fleuris, signé Silk House Mariano Lorenzo.

P1040655gimp.

J’ai modifié l’encolure que j’ai voulue symétrique, je l’ai bordé de larges parementures surjetées qui restent bien à leur place et ça c’est top !

 

P1040649gimp

J’ai changé l’unique poche de côté (que celle qui irait imaginer que je me suis trompée en coupant mon tissu et que du coup j’avais le choix entre changer ma poche de côté ou avoir un pan de robe sur l’envers du tissu se rassure, c’est pas du tout mon genre ! Après 30 et quelques années de couture, on ne tombe plus dans ces pièges de débutante !!!).

P1040648gimp

J’ai ajouté une ceinture, et enfin j’ai modifié le bas de ma robe pour obtenir un effet plongeant par l’ajout d’un godet sur la couture milieu devant et un ourlet en pointe sur un côté. Je voulais garder de l’originalité et je suis contente du résultat.

P1040647gimp

C’est une robe qui est aussi à l’aise à la ville qu’à la plage, la preuve !

IMG_1408gimp

Avec ma robe et son air de  vacances, je participe aux Défis du fil de l’été 2017 organisés par Mes petites (ré)créations.

Et je participe aussi au Défi Je Peux Pas J’ai Couture de septembre (j’ai raté juillet et août, je me méfie et je prends de l’avance, maline ) proposé par ClRsapi du blog entre veille et sérendipité : 1 mois, 1 vêtement. Tous les détails sur son blog (ici)

 

Bonne semaine 🙂

 

 

 

 

 

 

 

Top top #DéfiJePeuxPasJaiCouture

En ce joli et chaud mois de juin il m’a pris l’envie de faire du hors-piste hors-liste. Forcément il n’y avait point d’en-cours couture dans ma liste et je me devais de coudre ce mois-ci car j’essaie de me tenir au moins un mois sur 2 au désormais célèbre rendez-vous :dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

C’est ClRsapi du blog du blog entre veille et sérendipité, qui nous a proposé pour l’année 2017, ce chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. J’ai répondu présente mais à mon rythme à moi 😉 Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

Avec les beaux jours, on a envie de petits hauts simples mais pratiques à assortir sans souci et j’avais acheté en prévision ce coupon de cotonnade légère et étoilée.

 

J’ai ressorti cet ouvrage de couture dans lequel j’avais déjà pas mal pioché (une robe à bretelles, une autre robe à bretelles, une robe trapèze, un pyjama pour homme ) et j’ai jeté mon dévolu sur la « robe tunique simple mais efficace ».

En effet le modèle est tout simple, un devant, un dos (les manches étant dans le prolongement) et très vite assemblé, tout à fait ce dont j’avais envie.

Je l’ai coupée en version courte, et sa forme légèrement évasée est parfaite. J’ai creusé l’encolure (je n’aime pas que mes vêtements m’étranglent :-D)

et je l’ai finie avec un biais contrastant mais néanmoins assorti. J’ai fait la même chose au bas des manches, c’est joli si je fais des revers.

Pour le bas un ourlet tout simple et hop !

Une déception tout de même au niveau des manches qui manquent légèrement d’ampleur, il s’en est fallu de peu que mes bras ne rentrent pas dedans (trop de muscu …). J’avais bien vérifié les mesures avant de me lancer … sauf les manches ! J’y penserai la prochaine fois.

Voilà, voilà, je retourne à ma liste car le mois de juin tire à sa fin, faut que je me dépêche !

Bonne semaine 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Du rouge pour changer un peu #DéfiJePeuxPasJaiCouture

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

ClRsapi du blog du blog entre veille et sérendipité, nous a proposé pour l’année 2017, un chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. J’ai répondu présente et on verra bien si j’arrive à tenir le rytme (mais je suis sereine parce qu’il paraît qu’on ne se fera pas gronder si on déclare forfait certains mois). Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

J’avais dans mon stock un coupon de jersey rouge dont j’avais prévu de faire un T-shirt basique. Un tissu très très élastique, lourd fluide et glissant, que j’avais finalement laissé de côté parce qu’il me paraissait imposible à travailler à la MAC (oui j’aurais pu y penser avant de l’acheter … comment résister à l’appel du coupon soldé ?) Mais maintenant j’ai une surjeteuse, je la maîtrise à peu près et il me semblait qu’il était temps de m’attaquer à ce coupon effrayant. J’en ai assez rêvé de cette surjeteuse, ce n’est pas pour continuer à fuir les jerseys qui glissent !

Modèle maison, tout simple, encolure danseuse bien dégagée, manches courtes (je voulais des manches longues mais je n’avais pas assez de tissu) et voilà, le printemps peut venir je suis prête !

p1040440gimp

Aucun problème pour l’assemblage, ni pour la pose de la bande d’encolure rapportée et franchement je pensais que c’était gagné. Quand il ne reste plus qu’à ourler un vêtement, on a tendance à se dire que le plus gros est fait. Mais c’était faire abstraction de la mauvaise volonté de mon tissu :  impossible à marquer au fer, difficile à épingler, se déformant et s’étirant sous le pied-de-biche …grrrr. J’ai essayé différentes techniques mais rien n’était propre.

Alors j’ai sorti mon pied pour ourlet invisible tout neuf et, après quelques essais sur des chutes, je me suis lancée dans l’aventure. Ce n’est pas parfait mais ça va si on accepte l’idée que mes ourlets invisibles ne le sont pas 😉 J’ai dû piquer trop loin dans le pli du tissu, je ferai mieux la prochaine fois (ou pas). En plus l’ourlet du bas n’est pas très régulier. Mais Chéri a dit que ça valait largement les finitions du commerce et j’ai décidé de le prendre comme un compliment  😀

p1040442gimp

Au final il me plaît bien ce T-shirt, il est confortable, l’encolure est vraiment sympa et ce tissu lourd et fluide lui donne un joli tombé.

p1040443gimp

Contrat rempli pour février, c’était chaud ! Qui est-ce qui m’a fait des mois de 28 jours, non mais ?!

Bonne semaine 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Jupe bis #DéfiJePeuxPasJaiCouture

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

ClRsapi du blog du blog entre veille et sérendipité, nous a proposé pour l’année 2017, un chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. J’ai répondu présente et on verra bien si j’arrive à tenir le rytme (mais je suis sereine parce qu’il paraît qu’on ne se fera pas gronder si on déclare forfait certains mois). Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

Pour le premier mois de l’année, je n’ai pas pris de risque et j’ai réédité le modèle simplissime de jupe que j’avais déjà cousu pour ma maman (ici). Il me fallait un tissu chaud, léger, souple et doux, alors j’ai opté pour un jersey un peu lourd, légèrement chiné. Une petite couture rapide (moins de 2 heures) et sans souci.

p1040382gimp

p1040383gimp

J’ai changé le sens du tissu pour l’indispensable poche, comme ça elle est plus visible et maman ne me dira pas qu’elle ne la trouve pas 😉

Il n’y a pas eu de shooting et il n’y aura pas de photo portée car maman ne se sent pas l’âme d’un top-model  😀

 

 

Voilà j’ai rempli mon contrat pour janvier,c’est un bon début 😉