Juillet-Août (teasing)

Juste quelques photos, comme une to-do-list d’été pleine d’embûches et de promesses …

 

Bel été et à bientôt !

Publicités

Je fais mon déodorant bio

 

 

 

Il y a quelques temps je vous ai exposé ma recette de dentifrice bio fait-maison. Je l’utilise toujours au quotidien et malgré sa couleur, mes dents ne sont pas encore devenues vertes, ouf !

Aujourd’hui je vous parle de mon déodorant.

La recette -vous l’allez voir- est très simple, très rapide, peu coûteuse pour peu que l’on possède les quelques ingrédients nécessaires.

Il vous faut :

– 100g d’huile de coco désodorisée ou pas, ça dépend si vous aimez l’odeur de coco

– 40g de fécule de maïs

– 60g de bicarbonate de soude

– optionnel :10 gouttes d’huile essentielle au choix (avec prudence toujours, les huiles essentielles peuvent avoir des contre-indications à ne pas négliger). Personnellement j’utilise de la lavande mais parfois je n’en mets pas et je me contente du parfum naturel de l’huile de coco .

Bien évidemment, si vous voulez que votre déo soit bio, il faut que les ingrédients le soient 😉

déo1

Réalisation :

pesez 100g d’huile de coco et faites-la fondre. Micro-ondes ou bain-marie, c’est très rapide, l’huile de coco ne demande qu’à fondre, limite si t’as un peu de fièvre et que tu lui souffles dessus, elle se liquéfie !

déo2gimp

Pesez également 40g de fécule de maïs et 60g de bicarbonate de soude

Mélangez l’huile fondue, les poudres, ajoutez éventuellement l’huile essentielle. Je fais mon mélange dans un petit bocal : je ferme et je secoue, fastoche !

Versez le mélange homogénéisé dans un petit récipient (ou deux) de votre choix et placez au réfrigérateur pour que votre déo durcisse (1 heure suffit).

Voilà votre déo prêt à l’emploi. Pour l’utiliser, il convient d’en gratter une petite quantité, à l’ongle ou avec une petite spatule et de l’appliquer. Il fond instantanément au contact de la peau, un petit massage (important le massage d’aisselle !) pour faire pénétrer et hop 🙂

Quels avantages, quels inconvénients ?

Les + : rapide et facile à faire, pas cher, je l’ai déja dit. Exempt de toutes les cochonneries qu’on nous impose dans les produits industriels, c’est pas rien. Son avantage principal est d’être super efficace, toute la famille l’a adopté et ça c’est chouette !

Les – : il faut le faire, parfois on n’a pas le temps, pas envie, la flemme. Certains se plaignent de tâcher leurs vêtements, ça ne m’est jamais arrivé, peut-être qu’il faut se méfier avec des vêtements très près du corps ou des tissus fragiles. La présentation peut dérouter ; je sais que certains utilisateurs réfléchissent à le mouler dans des bacs à glaçons pour obtenir quelque chose qui se rapprocherait d’un bâtonnet plus facile à utiliser, à voir. Le vrai inconvénient c’est qu’il se liquéfie dès qu’il fait un peu chaud, alors à moins d’avoir un  mini bar réfrigéré dans la salle de bains il vous faudra sûrement, l’été,  ranger le déo dans le frigo de la cuisine, pas top pratique.

Voilà vous savez tout. Moi je l’aime comme il est mon déo fait maison et je ne l’échangerais pas contre un autre !

 

 Bonne fin de semaine !

Blog’anniversaire !

5ans

 

C’est fou ! Déjà 5 ans que mon petit blog a vu le jour !

5 ans que je prends plaisir à vous montrer ici mes ouvrages, que je partage mes réussites ou mes déboires, que je me réjouis de vos commentaires, que j’écoute vos avis éclairés. 5 ans aussi que je glâne sur vos blogs idées et inspirations, bref, 5 ans d’échanges tellement enrichisssants et motivants !

Pour vous remercier ❤ ❤ ❤ de participer à la vie de mon petit coin à moi sur la grande toile j’ai décidé de mettre en jeu une surprise. Pour tenter de la gagner il suffit :

  • d’être abonnée au blog ou de s’y abonner maintenant ;

  • de me laisser un commentaire pour me signaler votre participation et me dire quelques mots au passage : des mots marrants, des mots sympas, des mots fous, vous avez carte blanche 😀 Vous pouvez même me dire ce que vous aimeriez trouver dans votre colis surprise si vous gagnez …

paquet-cadeau_700x700

Le tirage au sort qui désignera la gagnante aura lieu le dimanche 18 mars à midi.

Bonne chance !

Je fais mon dentifrice bio

Souvent je me dis, c’est quoi ce monde d’empoisonneurs ?, et je me préoccupe de plus en plus de ce que j’utilise, ingère, consomme … Du coup je teste des nouveaux produits et je tente des expériences.

Après avoir essayé le dentifice bio qu’on trouve en magasins spécialisésje me suis lancée dans la fabrication de mon dentifrice bio maison. Je n’ai pas inventé la recette, il y a des tas de blogs et d’ouvrages spécialisés qui en parlent et qui proposent différentes variantes. Je vous livre la mienne.

Vous avez besoin de bicarbonate de soude, d’argile verte, d’huile essentielle de citron, d’1 ou 2 clous de girofle et d’un petit contenant avec couvercle.

dentifrice

Recette : Mélangez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude, 4 cuillères à soupe d’argile verte, diluez dans 3 cuillères à soupe d’eau. Ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de citron et les clous de girofle.

dentifrice2

Vous obtenez cette appétissante mixture destinée à vous brosser les dents !

dentifrice1

Alors je ne vous le cache pas, il faut être motivé.e

La couleur déjà peut rebuter.

Au goût, rien à voir avec la douce saveur mentholée des dentifrices du commerce. Moi je trouve que ça va mais Chéri ne peut s’y faire, il trouve ça salé.

Il faut bien refermer le pot après usage sinon ça sèche (c’est aussi pour ça qu’on ne peut pas préparer de grosses quantités à la fois) et, au bout de quelques jours, le clou de girofle fait noircir la préparation.

D’ailleurs, à propos du clou de girofle, j’ai testé une recette qui proposait de l’écraser/mixer avant de l’intégrer à la préparation. Personnellement je n’ai pas trop apprécié les petits grains noirs dans mon dentifrice, alors je préfère le mettre entier. On peut aussi le supprimer mais son effet antiseptique est plutôt bénéfique.

Côté huile essentielle, on peut opter pour de la menthe (je n’aime pas le goût alors je n’ai pas essayé). Il faut faire attention au dosage  car les huiles essentielles sont très concentrées. Lors de mon premier essai, j’avais laissé couler une dizaine de gouttes au lieu de 2 et ça piquait fort ! Tel le chien de Pavlov, je salivais à grosses gouttes à la simple vue de mon pot de dentifrice, élégant 😀

Puisqu’on est dans l’hygiène bucco-dentaire, je partage mon bon plan brosse à dents. J’en avais marre d’errer une 1/2 heure dans le rayon hygiène de mon supermarché, à la recherche de LA brosse à dents qui me convienne et surtout qui ne soit pas fabriquée à l’autre bout du monde. Et je suis tombée là-dessus. On peut commander les brosses à dents de toute la famille, mieux on peut s’abonner pour recevoir, à la fréquence de son choix, la/les brosses à dents choisies. Elles sont fabriquées en France et on peut même les faire recycler. Je précise que je ne suis pas payée par la marque pour en parler ici 😀 Néanmoins si le principe de la brosse à dents française dans votre boîte aux lettres vous tente, sachez qu’il y a un système de parrainage qui peut vous faire économiser 5€ (et à moi aussi mais je ne compte pas là-dessus pour m’enrichir…). Il suffit de me faire parvenir votre adresse e-mail pour que je vous envoie une invitation.

Bon la prochaine fois, je vous parle de mon déo. Bonne semaine !

Le zèbre, le chat et les pandas (#DéfiJePeuxPasJaiCouture)

Fabliau animalier illustré de photographies prises sur le vif.

Il était une fois un zèbre qui était bien content de sa tenue de camouflage. Quand il était dans le jardin, les oiseaux ne le voyaient pas et voletaient sans crainte autour de lui, il en était ravi. A l’intérieur il faisait incognito de longues siestes sur le canapé, ne s’éveillant de temps en temps que pour se repaître de concassés de graines et de jus d’herbe à s’en faire péter la panse. La belle vie !

La joie du zèbre repu est visible à l’oeil nu

Un jour qu’il rêvassait en digérant, une petite voix le tira de son demi-sommeil : « tu te crois invisible mais tu te trompes, je te vois ! Toi par contre tu ne me vois pas car je suis invisible et ça c’est chouette !

-Qui es-tu ?, demanda le zèbre interloqué.

-Je suis le chat invisible, ça t’en bouche un coin hein ! »

Parfois, le chat invisible se laisse voir

Et en effet, le zèbre à qui ça en bouchait un coin, ne trouva rien à répondre à ça et retourna à ses occupations favorites. (cf. ci-dessus : concassés de graines et jus d’herbe, sieste, jus d’herbe et concassés de graines …)

L’histoire se serait arrêtée là s’il n’y avait pas eu dans le coin une bande de pandas taquins qui avaient pour fâcheuse habitude de se mêler de tout et particulièrement de ce qui ne les regardait pas.

Pas facile d’immortaliser les pandas taquins

L’un d’eux s’écria :  » Il est bêta ce chat (oui les pandas sont plutôt mal élevés, on ne le sait pas assez), on ne le voit pas mais il laisse des traces de pattes partout ! » Tous ses congénères s’exclaffèrent en répétant à l’envi « Il est bêta ce chat ! Ah quel bêta (non mais je vous l’avais dit, une bande de mal élevés !) » faisant un vacarme épouvantable !

Le zèbre, dérangé par le bruit, alla s’installer plus loin.

Le chat invisible, vexé, quitta lui aussi la contrée et on ne le revit jamais, pas plus que ses traces de pattes d’ailleurs.

La morale de cette histoire est bien trop évidente pour que je vous fasse l’injure de vous la révéler, vous l’avez comprise vous-même et je vous laisse la méditer !

 

3 grenouillères à capuche, dont 2 avec pieds réalisées en décembre/janvier pour être offertes à Noël ou un peu plus tard, selon le même patron que celle-ci et celle-là. Patron Kwick Sew, polaire doudou pattes de chat et zèbre de Self-tissus,  jersey Minkie imprimé pandas du Chien Vert.

Sincères remerciements à Bébé, ma surjeteuse et à mon aspirateur ; sans leur soutien rien n’aurait été possible.

 

Avec ces grenouillères je participe au défi Je Peux Pas J’ai Couture de ClRsapi du blog entre Veille et Sérendipité, qui a renouvelé pour l’année 2018 ce chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

C’est le printemps, non ?

En fait non ! Il fait plutôt frais, souvent il pleut et il y a beaucoup de vent, et la couleur du ciel … gris, gris gris. D’ailleurs les forsythias ne montrent pas encore leurs pétales jaunes. Alors qu’est-ce qui m’a pris de me lancer dans ce grand ménage/rangement de printemps ? Bizarre !

Toujours est-il que j’ai tout déballé de la cave au grenier, vidé les placards, les étagères, sortis les bacs empilés ici et là et j’ai entrepris le grand rangement. C’était un effort louable de ma part à vai dire car quand on habite la même maison depuis 25 ans, qu’on y a élevé 4 enfants, qu’on est mariée à un non-jeteur de l’extrême et qu’on a soi-même la fibre « je-garde-ça-peut-servir » ou pire « je-garde-c’est-un-souvenir », grande est la quantité d’objets conservés.

Bon au final, j’ai tout gardé comme d’habitude, des petites chaussettes de mes bébés aux papiers cadeaux de Noël dernier et des précédents et j’en passe … un seul pauvre petit sac poubelle a eu le droit de quitter les lieux, et encore, sous étroite surveillance !

Bref. J’en ai profité pour ranger/réaménager mon petit coin de stockage couture-tricot et j’ai eu envie de vous montrer ça. Un clin d’oeil à la Demoiselle d’Octobre qui nous avait suggéré (ici) de dévoiler notre stash #TresorLaineux. Mais je ne vous dirai rien des quantités, ce sera juste un petit coup d’oeil 😉

J’ai investi un petit coin en  soupente, je l’ai aménagé avec des casiers Multikaz (fabriqués en France) trouvés chez le roi du bricolage et les petits tiroirs qui vont bien, parfaitement assortis à la déco de la pièce (promis dans une autre vie je ferai des panières moi-même …). C’est un espace modeste mais ce qu’il contient promet de m’occuper pendant de longues heures !

p1040436gimp

Vues d’ensemble

p1040431gimp

p1040432gimp

Chouette, il reste de la place pour rentrer un peu de tissu 🙂

p1040438gimp

On met pas mal de pelotes dans un cube de 30×30 cm, et encore, elles pourraient être mieux rangées.

 

p1040435gimp

Un bac à roulettes pour les fins de pelotes, rangées par couleur et/ou qualité s’il vous plait …

p1040434gimp

… et un bac à roulettes pour les chutes de tissu. Là j’ai vraiment trié et toutes les chutes plus petites que la paume de la main ont été impitoyablement jetées ! Sinon le bac ne fermait pas 😀

Ma résolution de printemps c’est de me contenter de cet espace-là. Il reste de la place, on peut rentrer du stock. Il n’en reste pas, on utilise ce qu’il y a. Après il n’est pas interdit de tasser hein !

Avec tout ça, qui c’est qui n’a pas vu arriver la fin du mois ???

Enregistrer

Petite honte #365matins

porte-plume

Le samedi, j’écris (ou pas, ça dépend de mon emploi du temps, de mon humeur et de mon inspiration) dans le cadre du défi 365 matins proposé par matins_bleus : chaque jour, un sujet proposé, un texte à écrire si l’on est inspiré.

Le sujet du jour, 11 février : « Petite honte »

C’est un petit garçon bien élévé, très bien élevé, d’ailleurs il le porte sur lui. Il a toujours suivi les conseils de sa maman : mouche ton nez, dis bonjour à la dame, essuie tes pieds, lave-toi les mains avant de passer à table.

Mais aujourd’hui il a fait une bêtise, du moins c’est ce qu’on lui dit, il a un peu honte et surtout il ne comprend pas.

Oui, il a trempé son doigt dans le pot de confitures et il l’a léché avec gourmandise ! Et plusieurs fois encore ! Mais que diable ce n’est pas la première fois ! Il l’a fait plus souvent qu’à son tour. A vrai dire d’aussi loin qu’il se souvienne, il l’a toujours fait et il était bien sûr d’en avoir absolument le droit. Cette confiture elle est à lui non ?

Il n’en a pas cueilli les fruits, il ne les a pas mélangés avec le sucre, pas porté le tout à ébullition ni versé le liquide bouillant dans les pots. Quant à la vaisselle et au nettoyage qui clotûrent les journées confiture, il n’est même pas au courant, les basses besognes ne sont pas pour lui.

Cela le rend un peu triste tout ça, ce sentiment de honte auquel il n’est pas habitué, les indignations et les quolibets qui fusent autour de lui, et surtout la perspective de devoir changer ses petites habitudes gourmandes. Franchement, se dit-il, que d’histoires pour un peu de confiture !

chateaugimp

 

Bon week-end et

à lundi pour le rendez-vous des boulets 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Demain #365matins

porte-plume

Aujourd’hui c’est samedi, et aujourd’hui encore j’ai pris un peu de temps pour écrire dans le cadre du défi 365 matins proposé par matins_bleus : chaque jour, un sujet proposé, un texte à écrire si l’on est inspiré.

Le sujet du jour, 21 janvier, « Demain »

Elle m’a donné rendez-vous demain, dans le jardin public qui jouxte la maison de retraite. Un sms laconique, reçu à l’instant : Venez seule demain à 10h, dans le parc de la rue Ste Anne. J’ai beaucoup de choses à vous dire. Emilie

Ce message reçu d’une inconnue -est-ce bien une inconnue ? comment a-t-elle obtenu mon numéro ?- me met dans un état que j’aurais du mal à définir : soulagement, crainte, curiosité et anxiété, tout se mêle et m’envahit. Une chose est sûre, je vais me rendre à ce rendez-vous.

La semaine dernière j’avais reçu un courrier étrange, signé de deux initiales, les mêmes que les miennes : E.D. E pour Emilie donc.

Une longue lettre imprimée dont je n’ai parlé à personne. Comme une biographie détaillée qui mentionnait beaucoup de choses personnelles et qui retraçait toute ma vie, de mes date et lieu de naissance à ma couleur préférée, en passant par mon cursus universitaire et mes habitudes alimentaires. Une liste factuelle et complète, sans commentaires, juste une phrase manuscrite ajoutée en haut de la première page : « tenez-vous prête, je vous contacterai bientôt ». Il y avait aussi une photo prise à la dérobée au marché.

Une angoisse sourde s’était installée en moi. Personne, ni ma mère, ni mon mari, ni mes amies les plus proches n’aurait été capable de dresser de ma vie si bien cloisonnée un tel tableau. Comme pour éclaircir l’énigme j’avais surligné les phrases qui faisaient écho à mes fêlures intimes, à ma naissance, à mes errances de jeunesse, à ces déménagements successifs et précipités, à ce mariage, précipité lui aussi, tant la nécessité de changer de nom était devenue impérieuse … Mais ces deux feuillets désormais couverts de jaune fluo étaient demeurés mystérieux et inquiétants.

Et maintenant ce sms, demain ce rendez-vous et ces questions qui se bousculent et se bousculeront toute la nuit dans ma tête. Demain, demain … Qui sait ce que ce demain qui n’en finit pas d’arriver me réserve ?

 

Demain c’est dimanche et si tout se passe bien

je vous montre mon nouveau châle ! A demain 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si c’était à refaire #365matins

porte-plume

Aujourd’hui j’ai posé mon en-cours et j’ai tricoté des mots.

C’est la faute de grâce à Luciole qui a fait la tentatrice. Elle participe au défi 365 matins proposé par matins_bleus : chaque jour, un sujet proposé, un texte à écrire si l’on est inspiré. Elle m’a donné envie de m’y mettre aussi, car j’aime lire ce qu’elle écrit. Bref.

Le sujet du jour, 14 janvier, « Si c’était à refaire »

La femme

Si c’était à refaire, je ne changerais pas grand-chose en somme. Quelques mots, pas tant que ça, quelques gestes, quelques choix.

Surtout pas le Grand Oui celui qui fait ma vie, non plus les 4 Petits, j’aime comme ils ont grandi.

Ce serait dans les détails, le poids du quotidien : faire place belle aux sourires, au soleil du matin ; chasser les mauvaises ondes, le stress, et les embruns.

La tricoteuse

Si c’était à refaire, je commencerais par un échantillon. Je le laverais, le bloquerais, le mesurerais soigneusement.

Je bobinerais mes écheveaux aussi, adieu les nœuds et les enchevêtrements.

Je lirais tout le patron du début à la fin, attentivement au lieu de me contenter de jeter un œil en diagonale.

Je mesurerais régulièrement, vérifierais constamment.

Je prendrais des notes.

J’installerais dans mon cerveau une alarme qui se déclencherait à chaque pensée suspecte : « c’est bizarre, j’ai pas le même nombre de mailles » ou « ça a l’air un peu étroit mais ça va sûrement se détendre » ou encore « le point ne fait pas comme sur la photo, il va sans doute se révéler au blocage ».

Mais on ne se refait pas -ou si peu- et me voilà obligée de défaire ce que j’ai mis des heures à tricoter, tant pis pour moi !

Le chat

Si c’était à refaire, je ne serais pas sorti ce matin. Vraiment il fait trop froid et trop humide aussi. J’ai les pattes mouillées et les moustaches gelées. Je serais resté tranquillement lové sur mon coussin préféré, celui qui est tout près du radiateur, ronronnant doucement et rêvant à l’été.

Le Créateur

Si c’était à refaire ? Il faudrait tout changer …

Tout d’abord cette espèce agressive et bornée,

Qui ne sait que détruire combattre et abîmer.

Si c’était à refaire je me ferais conteur,

Romancier ou poète, plutôt que Créateur

Et j’inonderais la Terre de mots plein de bonheur.

Et toi, si c’était à refaire ?

Sur ce, je retourne à mes aiguilles ! Bon week-end ! 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

M-S-16 : c’est bouclé !

giphy

Il y a 1 an tout juste, je lançais un swap qui devait durer 6 mois. Avec un peu de retard, quelques défections, mais surtout beaucoup de belles surprises dans ces colis échangés, le M-S-16 (Multi-Swap 2016) s’est achevé la semaine passée avec la réception du dernier colis (quand je dis retard, c’est vraiment du retard !)

Tout d’abord je tiens à remercier toutes les participantes qui se sont jetées dans l’aventure, qui ont réfléchi, tricoté, cousu, crocheté, cherché des petits cadeaux originaux et personnalisés. C’était vraiment sympa !

Pour fêter la clotûre du M-S-16, une petite rétrospective en images … J’ai (re)fait le tour de vos blogs et emprunté vos photos pour l’occasion 😉

Le colis de Noé pour  Chantal

 

Le colis de Chantal pour Miss Cox

 

Le colis de Miss Cox pour Linda

 

Le colis de Linda pour Cocotte

 

Le colis de Cocotte pour Sandrine

 

Le colis de Sandrine pour Mine

 

Le colis de Mine pour Tata Ri

paquet-cadeau_700x700

 

Le colis de Tata Ri Rachel  pour Aurélie

20161129_122512

 

Le colis de la Souris aux petits doigts pour Rachel

 

Le colis de Rachel pour ClRsapi

 

Le colis de ClRsapi pour Julie

ms1601

 

Le colis de Julie Rachel pour Poli

 

Le colis de Poli pour Anne-Lise 

 

Le colis d’Anne -Lise pour Laurence

 

Le colis de Laurence pour Ag couture

dsc_0082

 

Le colis d’Ag couture Rachel pour Noé

 

 

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente fin d’année,

on se retrouve en 2017 !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer