Le rendez-vous des boulets # avril 2019 La complainte du boulet

badgeboulet

Allez, hop hop hop ! Premier lundi du mois c’est Rendez-vous des boulets, ici, chez Frenchloop, chez Miss Cox aussi (ou pas) et partout où l’envie/le besoin s’en fait sentir ! Participe qui veut, on a dit entrée libre !

Mon boulet est toujours là : un pull terminé depuis 2014 mais jamais porté car trop long et une encolure qui ne convient pas, pas de chance !

2014-01-19 12.04.21

Ce mois-ci, il a réclamé la parole. Il paraît qu’il a des choses à dire, des vérités à rétablir. Droit de réponse au boulet donc …

La complainte du Boulet

Oyez donc braves gens,

Bourgeois et indigents,

La complainte d’un boulet

Misérable et inquiet.

Tous les mois sans faillir

Elle vous parle de moi,

Tous les mois sans rougir

Elle ose médire de moi.

Et elle n’est pas tendre !

Ecoutez : à l’entendre

Je serais indomptable,

roublard et redoutable,

Sans cesse me cacherais

Dans des recoins secrets,

Userais de moult ruses,

Duperies et artifices,

Chercherais des excuses,

Ferais preuve de vice

Pour rester à jamais

Le pire des boulets

Toujours inachevé

Et toujours en chantier.

Me croirez-vous pourtant

Si je clame, innocent,

Que c’est elle tout le temps

Qui m’abandonne et ment ?

Madame est fatiguée,

Madame est débordée,

Jamais pour son boulet

Ne peut se libérer.

Elle ne sait que se plaindre,

Pleurer gémir et geindre.

Trop courtes sont les journées

Et trop longs sont mes rangs,

Sa tâche démesurée,

Son travail éreintant .

Et c’est pourquoi encor

En ce début d’avril

Je meuble le décor

Et j’exhibe mes fils.

Allez, le mois prochain c’est moi qui reprends la main !

Bonne semaine et à bientôt 😀

24 commentaires sur “Le rendez-vous des boulets # avril 2019 La complainte du boulet

    • Merci Sabrina !
      Oui, bientôt, ce boulet n’en sera plus un. Peut-être finira-t-il au fond d’une penderie obscure, cela lui fera de nouvelles raisons de se plaindre 😀

      J'aime

    • Je suis contente de ne pas être seule à rire (oui, je me marre toute seule en écrivant mes articles parfois …)
      J’espère que tu as raison pour la suite de mon boulet !

      J'aime

  1. Il n’a peut-être pas tort, ce boulet, de se lamenter. C’est vrai, si on les oublie ou on les laisse de côté, ce n’est pas de leur faute 😉 Après cette pause poétique, il est temps de s’y remettre – courage, tu vas y arriver. C’est dur mais ça en vaut la peine.
    Sinon tu as toujours le choix de tout défaire….

    J'aime

    • Ah tu imagines la chute de cette histoire : un détricotage sauvage et intégral !!! Ce serait drôle ! ça lui boucherait bien le bec à ce boulet !
      Bon je vais plutôt suivre tes conseils : m’y remettre, le finir et passer à autre chose.

      J'aime

  2. Oh qu’elle jolie complainte tu as mis sur papier … il y a même des rimes. Il pourrait passer à la postérité si ce n’est déjà fait, tant il commence à se faire connaître.
    Sa lamentation est à la hauteur de la tâche qu’il t’impose … pauvre Rachel si les boulets se mette à se plaindre où va t’on. On espère que tu seras le remettre dans le droit chemin d’ici le mois prochain.
    Bon courage dans cette dure besogne.
    Amitié,
    Thali

    J'aime

    • Merci Thali !
      Parfois, quand on a une tâche rebutante à accomplir, on préfère faire tout autre chose … ça ne prend pas moins de temps, ça ne fait pas avancer la dite-tâche, mais ça donne une excuse pour ne pas s’y mettre, je suis sûre que chacun connait ça. J’aurais tout aussi bien pu faire mes carreaux, mais j’ai préféré faire des vers 😀
      Mais promis je m’y remets sérieusement et je l’achève !

      J'aime

    • Ah ah ! J’imagine le vacarme qui monte des paniers à ouvrages, des malles dissimulées dans les recoins et des placards … cette idée me fait bien rire !

      J'aime

  3. wouahou! Respect et chapeau bas !
     » Sans mentir, si votre ramage
    Se rapporte à votre plumage,
    Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois. »

    J'aime

  4. Certes, nous entendons du boulet la plainte, mais c’est la tricoteuse qui s’éreinte! C’est elle qui lui a donné naissance, aussi le finira-t-elle avec élégance : en rabattant ses mailles pour qu’à jamais il s’en aille! Extra ton article, et belle avancée quand même!

    J'aime

  5. Pingback: Le boulet – patchcath

    • Merci Mathilde !
      Pas trop vite le prochain rendez-vous car je ne me suis pas beaucoup occupée de lui depuis la dernière fois, ça passe trop vite …

      J'aime

  6. Pingback: Le rendez-vous des boulets # mai 2019 | CôTé TriCoT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s