Le sixième

Dans ma grande bonté, je me suis accordé jusqu’au 30 juin pour en finir avec ma liste, ensuite je me donnerai quartier libre et carte blanche pour les vacances (comprendre on peut commencer tout un tas de trucs, à l’inspiration, changer d’avis et ne rien finir … les vacances quoi !).

 

-Mon gilet-boulet. Je l’ai lavé et bloqué histoire de ne rien regretter. Résultat, il y a toujours un décalage (moindre) entre les 2 devants qui du coup sont sensiblement plus longs que le dos, et les manches me boudinent toujours. A détricoter. DÉTRICOTÉ !

-un petit pull en coton. Reste une manche à monter. FINI !

-un gilet kimono. Reste les côtés à assembler. FINI !

-un pull de printemps à manches courtes. 2 1/2 manches tricotées, manches terminées montées, restera à les assembler fermer et à fermer les côtés. Parti au blocage ! FINI, photographié et tout !

-un pantalon 7/8. Photos à faire. FAITES

-des succulentes au crochet. A assembler et à installer.

-un châle sur le modèle de Retour de promenade qui devait me permettre de finaliser l’écriture du tuto mais les bordures ne me plaisent pas. A défaire ? Je crois que son sort est scellé vu que j’ai déjà récupéré son aiguille … Détricoté et transformé en Genver (encore un !) Reste à le photographier. FINI !

-une veste enfant au crochet, plus que une manche et les finitions. FINI !

-une jupe ratée

un nouveau gilet kimono dont je viens de finir l’échantillon (et après je me demande pourquoi ma liste est toujours aussi longue !) Fini aussi, encore une séance photo à prévoir.

Je vous présente donc aujourd’hui mon 3ème Genver (clic ici pour le modèle). Ce sera le dernier, il faut que je me renouvelle mais il est tellement sympa et facile à tricoter que je n’ai pas pu résister cette fois encore.

Je disposais d’un écheveau (100g-266m) d’un charmant coloris vieux rose nommé Mélancolie ce qui lui va plutôt bien. C’est une laine qui se tricote en 5 mais je l’ai déjaugée en 7 pour magnifier l’effet ajouré.

Je l’ai utilisé tout entier cet écheveau et j’ai eu la chance de ne pas vivre le drame que nous avons toutes connu un jour : la panne de laine à 5cm de la fin du dernier rang (tu sais celui de 444m qu’il faut donc détricoter ainsi que le précédent en croisant les doigts pour ne pas perdre des mailles en route …), ouf !!! J’ai néanmoins  rabattu mes mailles la peur au ventre mais c’est passé, même qu’à la fin il me restait au moins 10 bons centimètres de laine 😀

Après avoir essuyé la goutte de sueur froide qui coulait sur ma tempe, j’ai procédé à un blocage léger et voilà la bête : 100gr, 170cm d’envergure pour 60cm de hauteur. La taille parfaite. (Entre parenthèses, j’ai toujours envie de châles immenses pour m’envelopper frileusement dedans, mais au final je me rends compte que ceux que j’utilise vraiment sont de dimensions plus modestes, tout à fait comme ce Genver, fermons la parenthèse.)

J’ai choisi pour faire mes photos le seul jour bien gris de la semaine (pas ma faute si les jours gris tombent le week-end, d’ailleurs je voudrais bien en dire deux mots au dieu de la météo qui nous a fait crever de chaud toute la semaine et qui nous envoie la pluie dans la nuit de vendredi à samedi !).

J’ai choisi aussi d’associer mon Genver vieux rose avec mon petit pull de printemps vert pomme, et pourquoi pas ! J’ai passé l’âge d’obéir aux diktats de la mode en matière d’associations de couleurs, passé l’âge aussi de me laisser marcher sur les pieds et imposer une certain nombre de choses mais ceci est une autre histoire 😀

Place aux photos

 

 

 

Bon dimanche !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Et de 3 ! (DDF2017#4)

Voilà avril qui se termine, qui est terminé même, et je suis toujours aux prises avec ma liste d’en-cours de laissés-en-plan …

-Mon gilet-boulet. Je l’ai lavé et bloqué histoire de ne rien regretter. Résultat, il y a toujours un décalage (moindre) entre les 2 devants qui du coup sont sensiblement plus longs que le dos, et les manches me boudinent toujours. A détricoter.

-un petit pull en coton. Reste une manche à monter. FINI !

-un gilet kimono. Reste les côtés à assembler. FINI !

-un pull de printemps à manches courtes. 2 1/2 manches tricotées, manches terminées montées, restera à les assembler fermer et à fermer les côtés. Parti au blocage ! Je vous montre juste la couleur

-un pantalon 7/8. Photos à faire. FAITES

-des succulentes au crochet. A assembler et à installer.

-un châle sur le modèle de Retour de promenade qui devait me permettre de finaliser l’écriture du tuto mais les bordures ne me plaisent pas. A défaire ? Je crois que son sort est scellé vu que j’ai déjà récupéré son aiguille … Je mets une photo pour Kabri qui l’a demandé gentiment.

-une veste enfant au crochet, plus que une manche et les finitions

-une jupe ratée

Et j’en rajoute un petit dernier :

-un nouveau gilet kimono dont je viens de finir l’échantillon (et après je me demande pourquoi ma liste est toujours aussi longue !

 

Bien, revenons à ce petit pull en coton qui vient de tomber de mes aiguilles.

C’est un pull style marinière trouvé dans un des derniers Passion Tricot. J’ai choisi des tons plus clairs, un bleu ciel et un gris perle en Coton Fifty de Bergère de France. J’ai une cargaison de ce gris à écouler car j’avais commandé 2 fois le métrage pour faire cette robe, je m’en souviens encore !

 

C’est un modèle tout simple quand on aime les trous et il se tricote en rond jusqu’aux emmanchures.

J’ai modifié un peu le jeu de rayures (non en vrai je me suis trompée et je me suis dit, tant pis, c’est pas grave ! Faut dire que j’avais déjà tricoté 4 ou 5 motifs et bon, ça fait un certain nombre de mailles et surtout, surtout, on ne se refait pas :-D. J’ai moins ri en arrivant aux emmanchures, quand t’as des rayures sur un nombre de rangs impairs, y’a toujours un moment où ton fil n’est pas du bon côté hein ! Bref …) Il est rectangulaire, court et large avec des manches 3/4 et franchement sur un jean ou avec mon pantacourt, pardon mon 7/8, gris, il est idéal.

Voilà voilà, on n’attend plus que le retour du soleil !

Ceci est ma participation aux Défis du fil d’avril 2017 organisés par Mes petites (ré)créations.

J’ai beau chercher je ne vois rien dans mon ouvrage du mois qui se rapporte au thème « carré » et encore moins au thème « animal », alors c’est free-style pour moi 😉

badge_les_dc3a9fis_du_fil

Bonne semaine !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Et d’1 !

J’ai décidé de reprendre ma liste d’en-cours de laissés-en-plan et de l’actualiser au fur et à mesure :

-Mon gilet-boulet. Je l’ai lavé et bloqué histoire de ne rien regretter. Résultat, il y a toujours un décalage (moindre) entre les 2 devants qui du coup sont sensiblement plus longs que le dos, et les manches me boudinent toujours. A détricoter.

-un petit pull en coton. Reste une manche à monter.

-un gilet kimono. Reste les côtés à assembler. FINI !

-un pull de printemps à manches courtes. 2 1/2 manches tricotées, manches terminées, restera à les assembler et à fermer les côtés.

-un pantalon 7/8. Photos à faire.

-des succulentes au crochet. A assembler et à installer.

et je rajoute les oubliés :

-un châle sur le modèle de Retour de promenade qui devait me permettre de finaliser l’écriture du tuto mais les bordures ne me plaisent pas. A défaire ?

-une veste enfant au crochet

-une jupe ratée

Voilà donc mon gilet kimono terminé, chouette chouette chouette !

Je l’ai tricoté avec de la laine Eclair de Bergère de France généreusement offerte par ma voisinamie préférée <3.

J’ai utilisé le point fantaisie de ce modèle Bergère de France

et je me suis inspirée du patron de ce modèle trouvé sur internet (clic).

Il se tricote d’une pièce en partant du bas du dos. La fille qui n’apprend pas de ses erreurs : elle ne se souvient pas du dernier gilet tricoté en un seul morceau 😀

Pas de souci de réalisation, juste que comme d’habitude j’ai toujours peur d’être juste au niveau taille et après blocage il s’avère qu’il est plutôt grand, un peu large, les manches un peu longues mais il reste confortable et agréable à porter.

Je le portais d’ailleurs  dimanche dernier lors d’une promenade en famille. Il accompagne parfaitement ma Rosa je trouve et le soleil lui va bien parce que son fil est brillant, c’est girly 😉

Quelques photos de cette belle journée à Clisson. Clisson, son célèbre château (tiens j’ai pas de photo du château), ses petites rues escarpées et fleuries, ses jolis ponts sous lesquels coule paisiblement la Sèvre …

Mais Clisson c’est aussi la capitale des métalleux de tous poils avec son incontournable Hellfest.

SAMSUNG

Hommage à Lemmy Kilmister

Le métalleux fait trembler la bigotte Clissonaise mais derrière son apparence inquiétante, il est foncièrement gentil. Il arbore généralement un t-shirt à la sérigraphie délavée mais néanmoins effrayante, un bermuda et des tongs. Sûr de son potentiel photogénique, le métalleux n’hésite jamais à se glisser subrepticement sur les clichés des touristes. Ici, par exemple, je cherchais à immortaliser un joli pavillon dans son écrin de verdure du parc de la Garenne-Lemot et hop ! Surgit le métalleux, tel un lutin facétieux !

 

Et lorsque je prends la pose sous l’objectif de ma photographe préférée pour un petit shooting au soleil, le voilà qui s’invite dans le cadre ! Et parfois même en bonne compagnie 😉

 

 

Autre caractéristique indéniable, le métalleux a bon goût. La preuve il apprécie mon gilet 😉

P1040519gimp

Enfin le métalleux n’a peur de rien (à part peut-être des araignées mais alors uniquement des très très grosses !) et prétend ne pas craindre d’avoir sa bobine sur mon blog … J’espère que c’était vrai 😀

Bonne semaine 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

M-S-16 : les colis #13

giphy

Comme je l’avais promis je vous dévoile le 13ème colis, il est tard mais on est encore « cette semaine » (oui chez moi la semaine commence le lundi et se termine le dimanche).

Un 13ème colis expédié et reçu lui aussi dans les délais mais la publication a tardé et je n’ai pas d’excuse pour ça … les vacances, c’est pas une excuse si ?

Il s’agit de mon colis pour ClRsapi du blog « Entre veille et sérendipité » et voilà ce qu’elle a pu découvrir en l’ouvrant :

p1030008gimpVous constatez au passage qu’on allait vers les beaux jours, le soleil s’était invité sur la photo, nostalgie, nostalgie …

Il contenait comme stipulé par le règlement :

-une chose qui se porte : une shawlette

-une chose utile et/ou décoratif : un petit macaron porte-épingles et des feuilles de papier origami parce que j’avais vu passer chez ma swappée quelques jolis pliages

-une chose qui se mange : des chocolats Monbana parce que c’est de chez moi

-une chose qui se lit : le Mollie makes du mois en cours (mars ? avril ? je ne sais plus) et un petit mot pour accompagner le tout 😉

Le macaron porte épingles de plus près. C’est un macaron pistache-citron vert, les meilleurs. Quoique ça se discute, framboise-cassis c’est très bon aussi et caramel-beurre salé n’en parlons pas mais c’est moins photogénique 😉

p1020997gimp

p1020998gimp

Voyons en détail le petit châle. C’est le modèle Wendy’s Fern de Princesse Grenouille disponible gratuitement sur Ravelry et j’ai adoré le tricoter. De construction asymétrique il permet d’aller au bout de sa(ses) pelotes sans stress. Il est délicatement ajouré, mais pas trop, il ne faudrait pas que le vent puisse se faufiler et refroidir le cou ! Je l’ai réalisé en Phil Diamant de Phildar, oui encore, d’un joli bleu clair que j’adore.

p1020999gimp

p1030001gimp

p1030006gimp

p1030005gimp

Ce fût un vrai plaisir de réaliser ce colis pour ClRsapi et un petit challenge aussi car comme elle est très douée en beaucoup de domaines je ne voulais pas la décevoir …

Ceci est le 13ème colis. Il en reste 3. Mine, tu ne nous as pas montré

celui que tu as envoyé je crois, on aimerait bien le voir nous 😉

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

M-S-16 : les colis #12

giphy

Le règlement du M-S-16 prévoyait un échange entre début janvier et le 30 juin et à ce jour certains colis n’ont pas encore rejoints leur destinataire mais tout vient à point à qui sait attendre à ce qu’on dit !

En revanche le colis qui nous est dévoilé aujourd’hui était arrivé à destination dans les délais, très largement même. Il s’agit de celui que ClRsapi du blog entre veille et sérendipité à envoyé à Julie. J’ai adoré le découvrir, allez-y aussi si le coeur vous en dit, c’est ICI !

Ceci est le 12ème colis. Je vous montrerai le 13ème la semaine prochaine 🙂

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

M-S-16 : les colis #11

giphy

On dirait bien qu’il y a des retardataires dans le M-S-16 ! Nous voilà en septembre, tous les colis n’ont pas été dévoilés et le suspens se prolonge …

Aujourd’hui je vous montre le colis de Poli. Poli n’a pas de blog, ce qui n’empêche en rien de swapper avec les copines. Mais, plus embêtant, Poli n’avait pas reçu de colis. D’importants soucis perso n’avaient pas permis à sa swappeuse de s’en occuper. Après concertation, nous avons décidé de nous y mettre à deux : la swappeuse officielle enverrait « une chose qui se lit » et je me chargerais du reste. Voilà donc ce que j’ai préparé pour Poli :

Une chose qui se mange (pas pris de photo) : des sucettes choco-caramel et un sachet de thé aux agrumes … non ça ne se mange pas mais ça se boit et non c’est pas tricher !

Une chose utile et/ou décorative : je lui ai crocheté un petit set de cotons à démaquiller et il semblerait qu’il soit tombé à point nommé !

P1040160gimp

Et enfin, au beau milieu de l’été, au plus fort de la canicule, j’ai tricoté pour Poli un grand châle, doux et moelleux, aéré et douillet. Je l’ai fait rouge car c’est sa couleur préférée (et franchement la photo ne lui fait pas honneur mais bon le rouge c’est pas facile à photographier hein !) .

P1040150gimp

J’ai utilisé de la laine Angel de BdF tricoté en double avec des aiguilles N°5. Le modèle c’est le shawl Aliselle (disponible gratuitement ici) qu’Hélène, sa créatrice, nous propose en plusieurs versions. Jai choisi la version avec une bordure dentelle. Il est simple sans être monotone, il monte vite et il se contente d’un blocage léger ce que j’apprécie particulièrement 😉

P1040151gimp

Je ne suis pas sûre que son châle lui serve de sitôt car je crois que la météo est assez clémente dans la région où vit Poli ; je me le serais bien gardé, il aurait parfaitement complété ma tenue d’automne, celle des jours gris et pluvieux qui ne manqueront pas d’arriver bientôt 🙂

P1040155gimp.JPG

Ceci est le 11ème colis. Je sais que certains colis réceptionnés n’ont pas encore été publiés mais aussi que d’autres n’ont pas encore rejoints leur destinataire, allez allez, on se dépêche maintenant !!! 🙂

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

J’ai testé Brigit pour la Demoiselle

C’est le projet secret qui est venu s’intercaler dans mes ouvrages du mois de mars : le test de Brigit pour La Demoiselle d’Octobre.

Un test c’est une aventure particulière.

On se sent investie d’une mission, on ne veut pas décevoir et on veut tout bien faire comme il faut, pas question de se laisser aller à ses vilaines habitudes de « vas-y que j’te bidouille ça à ma sauce », non, non, c’est pas ce qu’on vous demande ! On se pose des questions qu’on ne se pose pas d’habitude et du coup on fait des erreurs qu’on ne fait pas d’habitude, on se sent parfois un peu débutante ! Mais on s’inscrit aussi dans une relation d’échange très intéressante et enrichissante. Pour une sauvageonne comme moi, ça implique de faire un petit effort de communication mais le pli est vite pris 🙂

Pour mon Brigit j’ai choisi une laine très féminine, légèrement duveteuse avec un soupçon de brillance : la Phil Diamant de chez Phildar coloris glaçon. J’aime beaucoup ce fil. A l’usage, ce choix était discutable : sur un test il arrive qu’on fasse et qu’on défasse (pas que sur un test d’ailleurs) et quand on doit détricoter ce genre de laine on peste assez fort !!! Mais au final je ne regrette pas du tout.

Voilà mon Brigit tout fini !

P1020962R

P1020963R

P1020959R

Pour voir l’original de Brigit et les versions des testeuses rendez-vous chez  La Demoiselle d’Octobre 😉

Top granny

Je vous en parlais ici et comme je l’ai fini je vous le montre.

J’ai eu si peur qu’il soit trop petit qu’il est un peu ample mais ça me va, j’espère qu’il ne va pas se détendre car le fil est assez lourd ^^ Au pire ça me fera une robe 🙂 J’ai fait quelques rangs de mailles serrées à l’encolure ainsi qu’aux épaules et sur les côtés pour faciliter l’assemblage que j’ai réalisé au crochet également.

Inspiré par Julie (clic), fil Océane (80% viscose, 20% lin) de chez Bergère de France, coloris paréo, crochet N°4

P1020815

P1020816

Bonne semaine 🙂

 

En mode pépouze !

Quelle est la différence entre une après-midi ensoleillée pendant les vacances et une fin de journée ensoleillée  après le travail ?

Et bien, il n’y en a (presque) pas, c’est dans la tête, et j’ai choisi de faire comme si. Comme si septembre n’avait pas pointé son nez, comme si l’heure de la rentrée n’avait pas sonné, comme si le rythme de l’année n’avait pas repris, bref j’ai décidé de me (re)mettre en mode pépouze crochet à la main …

Et qu’esse-tu fais de beau me direz-vous ?

J’étais partie là-dessus, top-down aux aiguilles circulaires, modèle perso. J’avais bien avancé mais c’était sans compter sur la petite voix qui me murmurait : « Il ne va pas t’aller ce modèle, tu vas voir,  tu n’auras l’air  de rien là-dedans … » Je l’ai ignorée assez longtemps la petite voix, en me disant qu’on verrait bien et puis, tout à coup, j’ai changé mon fusil d’épaule et j’ai tout défait.                                                           P1020766

Il faut dire que j’avais craqué pour un joli top vu chez Céline : clic

Alors j’ai essayé ce point de crochet et j’ai plutôt raté :

P1020768

Ensuite j’ai essayé un autre point, plus simple, mais j’aimais moins :

P1020767

Du coup, j’ai décidé de copier sur Julie (clic) qui avait fait un superbe haut en carré et hop ! Depuis je tourne, je tourne et bientôt j’aurais un joli top moi aussi 🙂 Merci qui ? Merci Julie !

P1020769

Bonne fin de semaine 🙂

Kal Cassis shawlette #4

Epilogue de notre Kal à 4

Kabri, grande amatrice de châles, toujours rapide et efficace, a tricoté dans la foulée 2 Cassis Shawlettes, à voir ici et . Géraldine nous avait montré sa première étape ici et je suis sûre qu’elle a bien avancé depuis ; quant à Mine a je crois bien qu’elle a ajourné sine die 🙂

Pour ma part, si je l’ai tricoté assez rapidement, il m’en aura fallu du temps pour terminer complètement mon Cassis : blocage, finitions et photos au soleil, j’avoue que j’ai un peu traîné … c’est l’été, soyons zen 🙂

P1020770

P1020773

P1020772

Cassis shawlette, par Collete Audrey (modèle gratuit ici),

Pingo étoile coloris taupe, aiguille N°5, finition i-cord.

Un cadeau fait de douceur et d’amitié pour réchauffer l’hiver ❤