De quoi se couvrir (un mariage tout simple #3)

Previously in « Un mariage tout simple … »

On a décidé de se marier.rubans

Ah ?! Chouette ! Quand ?

En juillet ou en août … cet été quoi …

Ah ???? Super !!! On est fin avril, ça va faire court mais bon …

Bah ça va le faire, on va faire un mariage tout simple, on fera tout nous-mêmes …

Ok !

A J-16 ma robe était prête, à J-8 je disposais des chaussures et du sac (et je ne tolèrerais aucun commentaire sur mon timing, hein, totale maîtrise dans le style « un peu juste mais ça passe »), il ne me manquait plus, pour compléter la tenue que de quoi me couvrir un peu au cas où.

Au cas où que quoi ?

De la pluie ? En plein mois d’août ? Oui ça peut. Mais comme je ne voyais pas du tout comment résoudre ce problème, quoi mettre sur cette robe légère en cas de pluie (ne parlons même pas des chaussures !), et bien j’ai décidé que ça ne serait pas.  Je sais, les gens organisés ont plusieurs tenues en fonction des différentes options météo envisageables. Personnellement je n’ai jamais prétendu être une personne organisée, donc la pluie, on oublie !

Néanmoins, optimiste mais pas inconsciente, j’admettais l’idée d’un temps couvert, un peu frais et d’une fin de soirée frisquette. Je souhaitais donc avoir de quoi me couvrir un peu. Inutile de dire que je n’avais pas dans ma garde-robe le boléro ou la petite veste qui irait bien. Ayant cousu ma robe, je me refusais à « dénaturer » ma tenue par un vêtement de confection (bouh ! non mais allo quoi ! tu sais coudre et t’achètes tes vêtements ?!). Un châle délicat aurait été parfait, mais à J-8, même en mettant le turbo, ça risquait de ne pas le faire …

Mais attends, maintenant que j’y pense, laisse-moi réfléchir, je n’aurais pas un Sunny Wisp en train de boulettiser dans un coin ???

Là, si j’étais réalisatrice de cinéma,

je te ferais un super fondu enchaîné …

FLASH-BACK …

Pour Noël dernier, j’avais réalisé un Sunny Wisp noir, un cadeau que j’avais adoré tricoter.

echarpewendy3

Pour mémoire, le Sunny Wisp est une très belle étole transformable ce qui permet de la porter de différentes manières.

 

Janvier et sa froidure me donnèrent envie de m’en faire un pour moi. J’avais de la Angel Rubis (BdF), mais pas assez.

sunny1gimp

J’avais de la Angel Tamaya (BdF) , mais pas assez.

sunny2gimp

J’ai grandi à une époque où les codes-couleurs étaient sévèrement réglementés. Ainsi, m’avait-on appris, on ne « mélange » pas le bleu et le vert, le rose et le jaune, le rouge et le rose… Mais j’ai passé l’âge de supporter des carcans sociétaux inhibiteurs, et n’écoutant que mon côté rebelle, j’ai décidé de tout faire péter et de mélanger la Ruby et la Tamaya. Ouais, je sais c’est chaud, attention les yeux !

 

Et c’est ainsi qu’en tout début d’année est tombé de mes aiguilles un Sunny flamboyant (couleur impossible à restituer en photo évidemment …). Ne restait plus qu’à lui trouver et lui coudre 16 petits boutons pour faire de cette jolie écharpe une magnifique étole multi-usages. Pas de coup de foudre pour les boutons, comme souvent en fait, et par conséquent, une fois les boutons acquis, pas la motivation pour les coudre.

 

 

Fin du flash-back

C’est quand même inespéré, une étole délicate, ajourée comme j’aime et qui, selon la nécessité, couvrira juste mes épaules ou me fera un petit cache-coeur, voire un boléro !  Me voilà donc à J-8, à la recherche de mon Sunny-presque-fini et surtout surtout de ce satané sachet de boutons (Et là Aurélie la Souris c’est à toi que je pense car mon vocabulaire devait ressembler de très près au tien quand ta MAC décide de faire n’importe quoi !) Sachet retrouvé, boutons cousus, étole lavée et bloquée au vent d’été, me voilà parée pour une  petite fraicheur estivale au cas où.

sunny11gimp

« Il va être l’heure là ! Tu es prête ? Oui oui presque … » (j’avoue, je me suis fait surprendre bêtement, première fois que je vois une file d’attente à la table à repasser dans cette maison ! Limite il aurait fallu des tickets pour prendre son tour comme à la fromagerie !)

sunny12gimp

Au final, mon étole s’est bien promenée mais je ne l’ai pas portée du tout car la journée fut si belle et la nuit si douce qu’il ne fut nullement nécessaire de se couvrir. Qu’importe elle était de la fête, la preuve …

sunny13gimp

 Bonne semaine !

 

Un Sunny Wisp pour Noël

 

Est-il encore temps de présenter des ouvrages concoctés pour Noël ? On va dire que oui !

Les dernières semaines de décembre ne sont généralement pas très propices à la publication. D’abord il faut garder le secret, c’est primordial. Puis il faut tenir les délais, ça compte aussi, et je ne suis pas du genre à être prête des semaines à l’avance, et même pour être tout à fait exacte, je suis du genre à rajouter des trucs plus ou moins à la dernière minute et du coup je me retrouve … en retard ! Et enfin, on a beaucoup d’autres choses à gérer. Je présente donc mes ouvrages de décembre en janvier et j’assume !

Le Sunny Wisp de Lil Weasel, il me faisait de l’oeil depuis longtemps. Depuis que j’avais croisé son chemin dans le Passion Tricot de mars 2016. C’est une étole ajourée composée de chevrons et de jours en échelle. Les points sont simples et gracieux comme je les aime. Sa particularité réside dans le fait qu’on peut la porter de différentes manières grâce à une série de petits boutons cousus sur les côtés. Version écharpe, elle est assez longue pour l’enrouler 3 ou 4 fois autour de son cou. On peut en boutonnant ensemble les côtés opposés en faire un petit gilet sans manche. On peut également boutonner les extrémités et en faire un boléro à manches longues. Enfin, un boutonnage en diagonale en fera un joli petit poncho.

 

Bref, il m’est apparu comme le cadeau parfait pour une charmante demoiselle de ma connaissance et le projet fut mis en route le 2 décembre.

J’ai choisi de le réaliser en Angel de Bergère de France de couleur noire parce que c’était la couleur parfaite pour sa future propriétaire et parce que je l’avais en stock. Je l’ai tricoté en double aux aiguilles N°5, et je n’ai pas rencontré de problème dans la réalisation.

echarpewendy3

Alors, on ne va pas se mentir, le côté pénible de la chose c’est de coudre les 16 petits boutons (oui, oui 16, hyper pénible en fait !!!) nécessaires pour faire de cette jolie étole une étole transformable. J’ai même hésité pour tout dire mais j’ai tenu bon.

J’ai peu de photos, photographier du noir en hiver ça n’est pas super motivant, juste un petit aperçu, version gilet et version poncho.

 

 

J’ai complété ce cadeau fait maison d’un petit bonnet assorti et je n’ai pas de photo du tout 😀

Bonne semaine à vous !