Rendez-vous boulet #mars 2017

Comme promis je suis allée chercher dans mon panier un nouveau boulet, ce sera mon boulet N°3 et il est vert. Ce n’est pas sa couleur non, sa couleur c’est prune, je dis qu’il est vert parce que c’est un tout jeune boulet. Il date seulement de la fin de l’été dernier, époque à laquelle, pleine de courage, d’entrain et d’optimisme je m’étais lancée dans la confection d’un gilet en Goomy 50 de Bergère de France. Vous savez cette laine qui fait des rayures toute seule et se tricote en 2,5 😉

Je sais, un gilet adulte en 2,5, il faut être un peu folle.

Quand j’avais acheté cette laine je pensais à un petit pull avec bordures contrastantes que j’avais vu sur BdF et que je trouvais bien mignon mais après réflexion j’ai eu envie de rayures verticales plutôt qu’horizontales et je me suis concocté un modèle maison (je crois bien que j’aurais économisé de l’énergie si j’étais allée fouiner sur Ravelry mais bon …).

Bref, j’écris mon modèle vite fait et je me tricote ce chouette gilet. Il ne se tricote ni de haut en bas, ni de bas en haut, mais de droite à gauche, en travers et en rangs raccourcis pour obtenir la forme des épaules ; les manches sont tricotées également dans le courant de l’ouvrage qui est donc d’un seul tenant. Ce qui veut dire que s’il y a un défaut sur la manche droite par exemple, il faut défaire le devant gauche, la manche gauche, le dos pour la rectifier 😀

 

Il est fini depuis longtemps, je crois que ça m’a pris 1 ou 2 mois pour en venir à bout. Alors pourquoi ,me direz-vous, se retrouve-t-il ici, à la rubrique boulet ??? Il y a des indices ci-dessus mais je développe :

1- la forme n’est sans doute pas celle qui convient le mieux à ma morpho, quand je le vois sur mon mannequin qui est épais comme une allumette je me dis que sur moi ce ne sera peut-être pas top, mais ce n’est pas une raison suffisante.

 

2- Il y a un problème au niveau des emmanchures, c’est trop serré sous les bras et c’est insupportable. A l’époque où je l’ai tricoté, je n’avais pas encore pris mes résolutions de tricoteuse modèle, du coup quand je m’en suis rendu compte, juste après avoir fini ma première manche, devinez ce que je me suis dit ? « allez, ça ira, je bidouillerai quelque chose et ça ira ! » EVIDEMMENT QUE NON, ÇA NE VA PAS !!! C’est déjà une bonne raison pour que ce gilet devienne un boulet mais il y a mieux.

3-La cerise sur le gâteau, bien visible sur la photo ci-dessous :

 

Le défaut s’est révélé lorsque j’ai posé des épingles à l’emplacement des boutonnières, une différence (énorme !) entre le départ et l’arrivée !!!

Qu’on ne me demande pas ce qui s’est passé, je ne sais pas. Je pense avoir le même nombre de mailles, aurais-je tricoté moins serré ? Ou alors c’est Bergère de France qui m’a refilé des pelotes mal calibrées ? Ouais ça doit être ça !

Du coup, inutile de s’attarder sur le fait que la bordure en point de riz resserre légèrement le bas, c’est peu élégant, mais c’est un détail à côté du reste.

Bien, bien, bien. Vous savez tout sur mon nouveau boulet. Bien sûr il n’est ni lavé ni bloqué mais je ne crois pas que ça puisse changer grand chose.

Alors que dois-je faire ? J’attends vos avis et suggestions, je sais bien ce que vous allez me dire allez, pas d’illusions 😦

 

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller les voir !

Bonne semaine 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Un dernier pour la route

Z’avez vu ? L’hiver s’en va ! Yessssss !!!

J’ai vu passer ces deux dernières semaines sur vos blogs pas mal de créations hivernales et je me suis dit qu’il était grand temps pour moi aussi de de terminer le dernier petit snood de l’hiver.

C’est un snood crocheté en rond, le motif et le relief sont  obtenus graĉe à une alternance de brides croisées. J’ai trouvé le modèle sur internet mais impossible de remettre la main dessus, je sais c’est nul, d’autant plus que je l’ai imprimé mais la feuille aussi a disparu (comme quoi trop de rangement peut nuire au final …). Si la créatrice passe par là, qu’elle m’excuse et qu’elle se signale …

Il est très facile à réaliser et comme il se crochète en rond je n’ai pas eu de problèmes au niveau des lisières. Je m’explique : au crochet je ne sais jamais quelle est la dernière maille et du coup mes lisières ne sont pas du tout droites. C’est très embêtant 😀

 

J’ai utilisé encore une fois une laine de L’écheveau vert (clic). Une laine 100% française (Massif Central), bio et teinte à la main de façon naturelle : un chaudron, de l’eau, du vinaigre blanc et des teintures respectueuses de l’environnement (sans métaux lourds et conformes aux normes de L’Organic Trade Association pour la teinture des fibres biologiques). La teinture artisanale donne de jolies nuances qui accentuent l’effet du point et le résultat me plaît beaucoup.

Avec un mon écheveau, j’ai pu crocheter un snood à porter en long façon écharpe ou à enrouler 2 fois autour de mon cou quand il fait bien froid.


J’espère qu’on aura encore quelques matinées fraîches !

Bon week-end !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Des ronds des ronds petit pataton (DDF2017#2)

En me promenant l’autre jour sur le blog de Mademoiselle K (ici), j’ai vu ceux qu’elle avait cousus. Elle les avait elle-même vus chez Mum à contre courant (). Et j’ai tout de suite aimé cette idée esthético-écolo-maline :  des « couvercles » en tissu qui pouvaient remplacer le papier alu ou le film étirable.  Un reste à ranger au frigo ? une pâte à pain à faire lever ? Une part de gâteau à porter chez Mamie ? Hop un couvercle adaptable, lavable, réutilisable et en plus tu peux l’assortir à la déco de ta cuisine !

J’ai décidé d’en coudre une série sur le champ et j’ai sorti pour l’occasion un tissu de récup’ qui me semblait tout à fait approprié : un tissu avec des ronds ! C’est ultra facile à faire : un disque de tissu d’environ 5cm de plus que le récipient appelé à le recevoir, de l’élastique, du biais (ou pas, rien n’interdit de piquer un ourlet dans lequel l’élastique coulissera …) et c’est parti.

 

J’en ai fait un grand pour un saladier …

p1040446gimp

… un tout petit pour un ramequin …

p1040447gimp

Si je les mets côte à côte, on voit mieux l’échelle. Et je tiens à préciser que le grand modèle fait une charlotte très élégante, oh zut, je n’ai pas de photo !!!

p1040448gimp

J’en ai d’autres en prévision (saladier bis, assiette creuse, bol), mais là tout de suite, j’ai des cahiers à corriger, alors je vais être raisonnable et sortir mon crayon rouge.

p1040444gimp

Ceci est ma participation aux Défis du fil de février 2017 organisés par Mes petites (ré)créations.

Le thème ? Rond ! 😀

badge_les_dc3a9fis_du_fil

A bientôt !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer