Top top #DéfiJePeuxPasJaiCouture

En ce joli et chaud mois de juin il m’a pris l’envie de faire du hors-piste hors-liste. Forcément il n’y avait point d’en-cours couture dans ma liste et je me devais de coudre ce mois-ci car j’essaie de me tenir au moins un mois sur 2 au désormais célèbre rendez-vous :dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

C’est ClRsapi du blog du blog entre veille et sérendipité, qui nous a proposé pour l’année 2017, ce chouette défi couture : 1 mois, 1 vêtement. J’ai répondu présente mais à mon rythme à moi 😉 Vous trouverez tous les détails sur son blog (ici)

Avec les beaux jours, on a envie de petits hauts simples mais pratiques à assortir sans souci et j’avais acheté en prévision ce coupon de cotonnade légère et étoilée.

 

J’ai ressorti cet ouvrage de couture dans lequel j’avais déjà pas mal pioché (une robe à bretelles, une autre robe à bretelles, une robe trapèze, un pyjama pour homme ) et j’ai jeté mon dévolu sur la « robe tunique simple mais efficace ».

En effet le modèle est tout simple, un devant, un dos (les manches étant dans le prolongement) et très vite assemblé, tout à fait ce dont j’avais envie.

Je l’ai coupée en version courte, et sa forme légèrement évasée est parfaite. J’ai creusé l’encolure (je n’aime pas que mes vêtements m’étranglent :-D)

et je l’ai finie avec un biais contrastant mais néanmoins assorti. J’ai fait la même chose au bas des manches, c’est joli si je fais des revers.

Pour le bas un ourlet tout simple et hop !

Une déception tout de même au niveau des manches qui manquent légèrement d’ampleur, il s’en est fallu de peu que mes bras ne rentrent pas dedans (trop de muscu …). J’avais bien vérifié les mesures avant de me lancer … sauf les manches ! J’y penserai la prochaine fois.

Voilà, voilà, je retourne à ma liste car le mois de juin tire à sa fin, faut que je me dépêche !

Bonne semaine 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Rendez-vous boulet # juin 2017

Oh oh ! On dirait qu’il y a du retard à l’allumage par ici ! Chut, personne n’a rien vu …

Toujours en tête de ma liste, mon boulet, le vrai, le seul, l’inimitable, celui qui a vécu les affres du détricotage … ce qui était bien mérité et inévitable, souvenez-vous :

 

J’ai décidé de ne pas lâcher l’affaire et de recommencer un gilet, tricoté en travers toujours pour cette histoire de rayures que je veux verticales et je suis retombée sur ce modèle dans mes favoris sur Ravelry. Allez hop ! C’est parti !

Je vais sûrement modifier l’encolure pour avoir quelque chose de potentiellement plus couvrant et pour le reste je vais suivre récrire le modèle,  (en refaisant bien sûr tous les calculs pour adapter le modèle à ma laine super fine qui se tricote en 2,5 ).

Pas de pression, ce sera mon fil rouge de l’été et tant mieux si j’ai un nouveau gilet en septembre (oui Emmanuelle nous donne des congés d’été !). Pour l’instant il n’est pas bien grand et il n’avait pas très envie de poser pour la photo alors je l’ai laissé faire son timide.

Je vous rappelle que le  Rendez-vous Boulet c’est chaque 2ème lundi du mois. Allez donc voir chez Emmanuelle, c’est elle qui a eu cette idée géniale et elle vous explique tout par le menu ; vous y trouverez aussi la liste des courageuses participantes, n’oubliez pas d’aller les voir !

A bientôt 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le sixième

Dans ma grande bonté, je me suis accordé jusqu’au 30 juin pour en finir avec ma liste, ensuite je me donnerai quartier libre et carte blanche pour les vacances (comprendre on peut commencer tout un tas de trucs, à l’inspiration, changer d’avis et ne rien finir … les vacances quoi !).

 

-Mon gilet-boulet. Je l’ai lavé et bloqué histoire de ne rien regretter. Résultat, il y a toujours un décalage (moindre) entre les 2 devants qui du coup sont sensiblement plus longs que le dos, et les manches me boudinent toujours. A détricoter. DÉTRICOTÉ !

-un petit pull en coton. Reste une manche à monter. FINI !

-un gilet kimono. Reste les côtés à assembler. FINI !

-un pull de printemps à manches courtes. 2 1/2 manches tricotées, manches terminées montées, restera à les assembler fermer et à fermer les côtés. Parti au blocage ! FINI, photographié et tout !

-un pantalon 7/8. Photos à faire. FAITES

-des succulentes au crochet. A assembler et à installer.

-un châle sur le modèle de Retour de promenade qui devait me permettre de finaliser l’écriture du tuto mais les bordures ne me plaisent pas. A défaire ? Je crois que son sort est scellé vu que j’ai déjà récupéré son aiguille … Détricoté et transformé en Genver (encore un !) Reste à le photographier. FINI !

-une veste enfant au crochet, plus que une manche et les finitions. FINI !

-une jupe ratée

un nouveau gilet kimono dont je viens de finir l’échantillon (et après je me demande pourquoi ma liste est toujours aussi longue !) Fini aussi, encore une séance photo à prévoir.

Je vous présente donc aujourd’hui mon 3ème Genver (clic ici pour le modèle). Ce sera le dernier, il faut que je me renouvelle mais il est tellement sympa et facile à tricoter que je n’ai pas pu résister cette fois encore.

Je disposais d’un écheveau (100g-266m) d’un charmant coloris vieux rose nommé Mélancolie ce qui lui va plutôt bien. C’est une laine qui se tricote en 5 mais je l’ai déjaugée en 7 pour magnifier l’effet ajouré.

Je l’ai utilisé tout entier cet écheveau et j’ai eu la chance de ne pas vivre le drame que nous avons toutes connu un jour : la panne de laine à 5cm de la fin du dernier rang (tu sais celui de 444m qu’il faut donc détricoter ainsi que le précédent en croisant les doigts pour ne pas perdre des mailles en route …), ouf !!! J’ai néanmoins  rabattu mes mailles la peur au ventre mais c’est passé, même qu’à la fin il me restait au moins 10 bons centimètres de laine 😀

Après avoir essuyé la goutte de sueur froide qui coulait sur ma tempe, j’ai procédé à un blocage léger et voilà la bête : 100gr, 170cm d’envergure pour 60cm de hauteur. La taille parfaite. (Entre parenthèses, j’ai toujours envie de châles immenses pour m’envelopper frileusement dedans, mais au final je me rends compte que ceux que j’utilise vraiment sont de dimensions plus modestes, tout à fait comme ce Genver, fermons la parenthèse.)

J’ai choisi pour faire mes photos le seul jour bien gris de la semaine (pas ma faute si les jours gris tombent le week-end, d’ailleurs je voudrais bien en dire deux mots au dieu de la météo qui nous a fait crever de chaud toute la semaine et qui nous envoie la pluie dans la nuit de vendredi à samedi !).

J’ai choisi aussi d’associer mon Genver vieux rose avec mon petit pull de printemps vert pomme, et pourquoi pas ! J’ai passé l’âge d’obéir aux diktats de la mode en matière d’associations de couleurs, passé l’âge aussi de me laisser marcher sur les pieds et imposer une certain nombre de choses mais ceci est une autre histoire 😀

Place aux photos

 

 

 

Bon dimanche !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer