Les chaussettes d’Hermione #4

J’ai bien recopié le planning prévisionnel dans le carnet qui m’accompagne  au quotidien et il est écrit :

16 février, fin de la chaussette 1 et début de la chaussette 2.

Tadaaaam, j’ai 🙂

P1020917 retouchéComme ça se voit sur la photo, je ne vous cacherai pas que la chaussette 1 n’est pas tout à fait terminée, pas fermée en fait, je m’en explique :

1- je déteste le grafting alors je temporise ;

2-j’ai peur qu’elle soit un peu courte, je me laisse la possibilité de la rallonger un peu mais …

3-je suis très juste en laine (à 5 gr près, ça fait très très peur), je dois presque-finir ma chaussette 2 afin de savoir ce qui reste pour éventuellement rallonger les 2 .

Sinon je suis contente, enfin presque ^^ je m’explique :

Comme chacun(e) le sait ma laine fait ses rayures toute seule, point de jacquard là-dedans, juste de la laine magique. Ce qui implique le risque que les rayures soient différentes sur les 2 chaussettes, bon ok j’ai accepté ce risque.

Mais là, si on regarde bien, il y a une différence de quoi ? 4 rangs ? et ça m’énerve un peu. Mais honnêtement pouvais-je me permettre de gaspiller du fil ? D’un autre côté ce décalage est très visible ! Grrrr !

Défaire ou ne pas défaire telle est la question ?

Je ne sais pas ce qui m’arrive, j’ai toujours été la reine de l’à-peu-près, la championne du « en marchant vite ça ne se verra pas », la spécialiste de la bidouille. D’où me vient cet accès (excès) de perfectionnisme ? Mystère et boule de gomme ! Néanmoins la question reste posée …

Et pour tout savoir du Kal des chaussettes d’Hermione organisé par la Demoiselle d’octobre, cliquez !

A la semaine prochaine !

Publicités

34 commentaires sur “Les chaussettes d’Hermione #4

  1. Pfuuu! là tu chipotes !!! Mais je connais très bien ce léger malaise, ce sentiment d’imperfection que l’on peut ressentir, même si personne d’autre ne le voit et …qui nous pousse à tout recommencer !
    En tout cas bravo pour ton bel avancement!
    Moi j’ai terminé la première et je souffle un peu! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Tu me dis que je chipote mais je suis sûre que tu déferais 😉
      Tu l’as fermée en grafting ta chaussette ? ça rend bien ?
      Accorde-toi un peu de repos mais ne traîne pas hein, la paire finie pour le 26 sinon … 😀

      J'aime

  2. Bonjour, j’ai fait 2 pulls avec ce genre de laine le 1er parfait les dessins plus que parfait même, mais alors le 2em même en tricotant avec aig circulaire! alors que dire comme je n’ai pas encore fait les chaussettes, j’attends l’été pour les faire! pourquoi, je ne sais, je pense que j’aurai le TEMPS! de toute façon je pense que dans les bottes cela ne se voit pas! alors pas de panique à Bientôt

    J'aime

    • J’ai vu dans un catalogue un gilet avec ce genre de laine et je me suis dit que ça devait être bien compliqué d’avoir les 2 devants rayés de la même manière !
      Alors en effet pour des chaussettes rien de dramatique 🙂
      A bientôt

      J'aime

  3. C’est à rien ce « décalage » !!! Ça ne se voit que parce que tu en as parlé !!!! Mais bon, c’est vrai que quand on commence à voir de petits défauts, ça devient difficile de passer outre !! En tout cas, ta première chaussette est vraiment trop trognonne !!! J’adore le motif de ta laine, ça rends super bien !!!! 😀 !!!

    J'aime

  4. C’est beau, c’est beau et le décalage on s’en fiche j’ai envie de dire 😉 Je ne le vois pas personnellement je trouve ta chaussette super jolie. Maîtrise parfaite du timing en plus alors félicitations 🙂 J’ai utilisé le grafting et je suis déçue du résultat, si tu as une autre méthode à me conseiller pour la 2ème chaussette, je dis pas non…

    J'aime

    • Merci !!! Tu ne vois pas le décalage à cause du fond blanc … mais il est là !
      Je pense que le grafting c’est le mieux pour fermer le bout, toute autre méthode risque de créer une surépaisseur bien inconfortable :/ Je ne me souviens plus comment j’avais fermé ma première paire, dommage ! Je vais quand même essayer … je te dirai

      Aimé par 1 personne

  5. Aie ! moi je suis comme toi, ce genre de chose ça m’énerve ! Et en plus après je ne vois QUE ça !!! donc si j’étais toi, je déferais… je garderais la laine défaite, pour éventuellement l’utiliser sur tes bouts de pieds… où là, le décalage sera quand même moins visible !!!! Allez, courage !!!! belle journée à toi,

    Aimé par 1 personne

    • C’est ça, on ne voit plus que ça ! Et quand on me fera un compliment sur mes chaussettes, je me sentirai obligée de dire, « il y a un juste un petit décalage de rayures » … ça me gâchera le plaisir ! Oui le petit bout serait parfait pour rallonger la première chaussette si nécessaire. Merci pour ces conseils avisés 🙂

      J'aime

    • Merci ! Vous avez entièrement raison,c’est chipoter. Si je n’ai pas d’autre souci dans la vie que de chipoter pour un quart de rayure sur une chaussette c’est plutôt bon signe pour moi 😉

      J'aime

  6. Bon alors là Rachel, je n’oserai jamais te montrer mes chaussettes : déjà ici il faut savoir que c’est la guerre des chaussette. tout le monde pique les chaussettes de tout le monde et on est presque toujours en mode dépareillé 🙂 Le pire du pire c’est lorsque mon chéri (un bon 45) pique mes chaussettes (T38) voir celle du plus jeune. Alors pour les rayures un peu en décalé j’ai une solution : tu ne joins jamais les pieds et on y verra que du feu 😉 En tous les cas elles sont bien belles !

    J'aime

    • Ah tu me fais rire avec ta guerre des chaussettes ! Ici ça n’arrive pas, on est perso des chaussettes et on les porte par paire, quel manque de fantaisie !!! J’ai un panier à chaussettes où je dépose après chaque machine les chaussettes qui ont perdu leur soeur et régulièrement je fais une cérémonie de reconstituton des paires, toute une organisation 😉
      Ne pas joindre les pieds c’est une bonne idée 😀

      J'aime

  7. ah ouiiii c’est le big problème de la laine qui fait les motifs toute seule … et comme tu sembles ne pas en avoir en trop, pas évident autrement tu aurais commencé avec la même portion de fil aux couleurs identiques (enfin à peu de choses près) … que te dire, tu ne verras que ça … c’est certain, ce foutu décalage … ou alors tu fais comme moi, tu considères que la première paire est un « brouillon » histoire de reprendre la main, et tu te lances dans une seconde paire au top du top cette fois .. mais après tout, les chaussettes sont couvertes par un pantalon, donc comme dirais une amie qui se reconnaîtra, il n’est pas nécessaire de se mettre la rate au court bouillon pour si peu … c’est toi qui décide ma belle, courage en tous cas, et pour finir la première, le grafting ça fonctionne bien pourtant ??? faut pas avoir peur, travailler avec précision lorsqu’on passe dans les mailles et puis ça ne se voit pas …

    J'aime

    • Tu as raison pour le grafting, faut juste que je fasse ça tranquillement sur une table et en pleine lumière, je ne sais pas pourquoi j’ai ce préjugé, une mauvaise expérience sans doute … Et pour la laine, ben tu as tout compris, tu es bien placée pour ! Je n’ai plus qu’à prendre une décision et c’est sûr il n’y a pas de quoi se faire du mal, ni à la rate, ni ailleurs 🙂

      J'aime

  8. ben moi je dirai qu’on s’en fout et que ça se voit pas mais que si tu ne dois jamais les porter ou les porter à contre cœur à cause de ça il est encore temps de recommencer
    tu gardes le bout de fil responsable du décalage pour la fin
    et hop tu es la plus belle des pieds pour aller danser !!!
    toutes mes félicitations pour tes jolies chaussettes dans les temps !!

    J'aime

    • Merci à toi !
      C’est très amusant de lire vos avis, je suis d’accord avec toi, on peut très bien dire qu’on s’en fout … ou pas 😉
      Il y a un élément supplémentaire qui peut peser au moment du choix, c’est le plaisir de faire glisser les aiguilles, de tirer sur le fil et de détricoter. Quand les enfants étaient petits, je leur laissais cette petite joie, mais là ce serait pour moi ^^ Allez j’y vais ..!

      J'aime

  9. Quel agacement que je comprends au plus haut point ! Au point de ne jamais porter les fameuses chaussettes !!!
    Je plaisante, rien que parce que tu sais tricoter UNE chaussette, tu peux bien tricoter l’autre d’une autre couleur, je t’encourage à continuer !

    J'aime

  10. Je les trouve superbes ces chaussettes et tres biens comme ça.
    Je me demande si j arriverais encore à les tricoter…
    !!

    J'aime

  11. Alors je vais semer le doute mais moi, je préfère quand c’est décalé, je trouve que ça donne de la fantaisie. 😉
    Je sais, je t’aide pas. 😛 Mais de toute façon, il faut faire comme toi tu aimes, quitte à défaire… parce que moi qui suis perfectionniste, je sais que si je laisse une « erreur » comme ça, je ne verrai que ça pendant toute la vie du pull/gilet/châle/etc.

    J'aime

    • Je comprends ce que tu veux dire, pour ma part j’aurais tout à fait accepté un décalage mais un « vrai » qui en effet aurait mis de la fantaisie, là je trouve que le décalage est trop petit pour avoir l’air d’autre chose qu’un défaut. Merci pour avoir alimenté ma réflexion 🙂

      J'aime

  12. Oh la la! Elle est magnifique cette chaussette. Qu’elle soit identique ou non à la première n’y changera rien. Moi je me dis toujours que c’est le « carré d’humilité ». Tu sais? Comme avec les courtepointes. C’est ce carré qui a été cous de travers, de côté ou à l’envers; celui que personne ne remarque sauf celle qui l’a fait! Il paraît qu’il en faut toujours un (carré d’humilité) et que si on n’a pas fait d’erreur, il faut en faire une exprès. Alors ta chaussette, c’est comme ça que tu la voulais! 🙂

    J'aime

    • Alors ça c’est beau, je ne connaissais pas du tout cette belle histoire du carré d’humilité, un garde-fou contre la grosse tête en quelque sorte, ça fait réfléchir !
      Bon j’ai déjà défait pour aligner mes 2 chaussettes alors je vais faire une boulette ailleurs 😉
      Merci de ton passage et de ton éclairage sur la question 🙂

      J'aime

  13. Bonjour, honnêtement il faut vraiment chercher pour voir le décalage ! Si tu ne nous l’avais pas dit, je ne l’aurais même pas remarqué ! Mais bon je ne dirais rien sur le fait de faire et défaire car moi même si je vois un petit défaut qui me perturbe, je recommence !

    J'aime

    • C’est le problème, c’est le genre de défaut qui passe de « complètement inaperçu », à « gros comme une carotte dans le bouillon gras » 🙂 Défaire quelques centimètres de chaussette tricotée en 2,5 et en magic loop, c’est pas un drame (et c’est très vite fait) !

      J'aime

  14. Pingback: Les chaussettes d’Hermione #5 | CôTé TriCoT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s