Genver, le retour

J’en ai déjà parlé ici, ce n’est donc pas une surprise, j’ai mis en route un deuxième Genver, pour moi celui-là. Promis juré, après, plus de châles, quoique …

Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour rétorquer à ceux qui me feraient remarquer que j’ai déjà trop de châles, que je m’inscris en faux !  Des châles j’en ai fait (laissez-moi compter sur mes doigts : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 !) 10 avec ce nouveau Genver.

Parmi ces 10, 6 ont été offerts, il en reste 4.   4 plus 2 qui m’ont été offerts …

… ça fait un total de 6. Et 6 châles dans une garde-robe de tricoteuse addicte, ça n’est pas du tout exagéré ! Enfin je trouve !

(Et non on ne peut pas additionner les écharpes, snoods et autres cache-épaules avec les châles, ça n’est pas du tout la même chose !!!) Fin de la digression.

Ce Genver donc …

 

p1040391gimp

Prenez 120g de laine, une paire d’aiguilles N°5, un No Stress, tricotez sereinement pendant 7 ou 8 soirées …

p1040396gimp

… et vous obtenez un châle aux doux reflets pastels, parfait pour ces jours de grands froids. Il est tellement parfait qu’il est beau lorsque je le jette sur un canapé en rentrant du travail …

p1040403gimp

…beau encore si je le suspends à une patère (parce que quand même, je ne suis pas du genre à laisser traîner mes affaires toute la journée) …

Et beau également, lorsque je le porte … parfait je vous dis !

 

 

Laine Samantha Mixage, 55% Mohair, 45% acrylique, modèle gratuit Genver sur le blog de Soie et Laine.

Bonne fin de week end et bonne semaine 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

No Stress

J’en ai remis un sur mes aiguilles. Un Genver.

J’aimais tellement celui qui était parti rejoindre Luciole que j’en voulais un pour moi.

Problème : plus que deux pelotes de ce bleu doucement mêlé de parme au lieu des trois nécessaires.

Solution : une autre pelote orpheline, même marque, même qualité, un duo de bleu et de rose.

p1040391gimp

Je décide donc que ces trois-là feront mon Genver à moi et je réfléchis à l’agencement des couleurs. Pas trop envie d’une alterrnance marquée de rose et de bleu, j’opte donc pour un méli-mélo. Un rang rose/2 rangs bleus, ce qui m’obligera à utiliser simultanément mes trois pelotes puisque le fil ne sera jamais du bon côté de l’ouvrage (cherche pas, j’ai réfléchis à fond, y’a pas moyen !)

Problème : les noeuds. J’ai bobiné mes pelotes car cette laine doucement duveteuse ne demande qu’à s’emmêler inextricablement, avec une pelote ça se gère, avec trois, je cours à la catastrophe !

p1040393gimp

Solution : manger une glace en vrac. T’as le droit de choisir le parfum, t’as le droit de te faire aider si tu trouves que 2 litres de glace c’est trop. Tout ce qu’il te faut en fait c’est le couvercle. Même pas obligé que ce soit de la glace d’ailleurs.

Et c’est parti pour un peu de bricolage.

Je découpe un morceau d’environ 12cm x 6 cm dans mon couvercle, j’arrondis les angles pour éviter d’accrocher mon ouvrage. Je fais trois entailles, terminée chacune par un trou (tu plantes la pointe d’une paire de ciseaux, tu tournes, tu limes le plastique qui dépasse à l’envers pour que la laine glisse bien). Voilà No Stress, un petit accessoire maison qui permet de tenir les fils éloignés les uns des autres.

p1040396gimp

Et hop ! Je n’irais pas jusqu’à prétendre que ça élimine complètement le problème et il faut quand même démêler de temps en temps, genre une fois à la fin de la soirée, ça reste supportable !

p1040395gimp

Allez, c’est parti pour quelques soirées tricot en toute sérénité 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer